Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Que signifie l’expression « Miskine », utilisée par tous les ados ?

Publié par Alicia Trotin le 01 Mai 2023 à 7:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Très utilisé en France dans l’argot, le terme « miskine » s’est ancré dans la langue française depuis plusieurs décennies. Il fait partie de ces mots qu’on peut glisser ni vu ni connu pour parler d’une personne, même d’un inconnu. Bref, l’avantage c’est que son emploi convient à tout le monde.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Que signifie l’acronyme POV que l’on voit sur énormément de vidéos TikTok ?

miskine entre ados

On connaît les familles où les parents sont perdus devant certaines vidéos de votre ado, avec un vocabulaire particulier tel que « mahsallah », « wallah, ou « starfoullah ». Miskine » fait certainement partie des expressions incomprises par cette génération de parents. Alors pitié ou pauvreté, quelle est la réelle signification de ce signe de mépris connu par tous les groupes d’adolescents ? 

La suite après cette publicité

L’origine de « Miskine »

Les ados l’utilisent comme expression fourre-tout, et miskine est perçu comme un mot appartenant au langage de la rue, des jeunes, et bien évidemment du Rap. Diam’s, la chanteuse iconique du début des années 2000 en France, disait dans Confessions Nocturnes « Regarde toi t’es en calcif putain, tu fais le miskine, mais tu viens de briser mon amie. » Preuve que ce qualificatif a intégré notre langue et nos familles depuis un certain temps déjà.

Comme toute langue, le français s’est imprégné du vocabulaire d’autres pays comme l’Angleterre ou l’Italie. À cette liste, nous allons rajouter la langue arabe à laquelle nous devons un certain nombre de nos expressions devenues fétiches. Café, bitume, toubib, coton, algèbre, charabia, épinard et tant d’autres encore n’ont pas de racine latine, mais bien arabes. Tout comme miskine, ces mots viennent de l’autre côté de la Méditerranée.

La suite après cette publicité

Il nous aurait été transmis par nos camarades frontaliers Italiens puisqu’ils emploient « meschino« , mais aussi « mezquino » pour nos voisins espagnols. Le « meschino » est défini comme ce qu’on pourrait traduire en français par « manque de générosité, de grandeur d’âme, étroit, misérable ». Nous l’avons alors associé au terme mesquin, son cousin allemand, qui désigne quelqu’un d’avare ou qui s’intéresse à ce qui est petit. En bref, ce n’est pas vraiment un compliment.

La véritable signification

À l’origine en arabe, on dit miskīn pour désigner quelqu’un de pauvre. En restant dans l’actualité de notre langue française, ce sens a été conservé en passant dans notre langue, mais davantage pour signifier pauvre lorsqu’on donne un avis dans un sens méprisant.

La suite après cette publicité

« En akkadien, note l’auteur, le miskine désigne un être qui appartient à une classe sociale intermédiaire ni libre, ni asservie. Il est par définition celui qui n’a pas de rang et, par voie de conséquence le faible, celui qui se soumet. Probablement construit sur la racine protéiforme « skn » de miskine , cela renverrait à la fois à une « incapacité à se mouvoir » mais aussi à l’idée de tranquillité et de paix. »

L’écrivaine Aurore Vincenti – Le Figaro

À lire aussi : « C’est pour me tuer » , « En sueur » : Que signifie ses expressions tout droit sortis de TikTok ?

La suite après cette publicité

Souvent, particulièrement présent dans l’argot des ados, il est utilisé pour qualifier une personne qu’on trouve pitoyable, ou totalement pathétique. Il peut à la fois s’employer dans ce premier sens, pour exprimer un mélange de pitié et de compassion. Par exemple, petite mise en situation, votre ami s’est fait piquer son smartphone dans les transports en commun, vous pouvez dire : 

« On lui a volé son téléphone dans le métro, miskine ! »

Toutefois, la principale utilisation de ce mot arabe est majoritairement dans le second sens. Celui de la moquerieMiskine est alors utilisé de la même manière que lorsqu’on dit « Pauvre type ».

La suite après cette publicité

« Ça rend nos parents chauves, miskine ! »

Vald – Bonjour

De nos jours

La suite après cette publicité

Principalement parce qu’entre ados ça « tire à balles réelles« , c’est ce sens méprisant qui est gardé à Paris, à Marseille, Lille et dans toutes les métropoles de l’hexagone pour donner son avis sur une situation. Il se féminise aussi, et ainsi lorsqu’on parle d’une femme avec mépris ou pour sincèrement la plaindre, on dira « Miskina« . Si cela vous parle, c’est certainement parce qu’il y a eu une comédie intitulée Miskina La pauvre, sur Amazon Prime. 

Vous l’aurez compris, cela retranscrit un certain détachement face à la situation dont on est témoin. Dire miskine, c’est finalement un peu comme exprimer un parfait manque d’empathie. Miskine est compréhensible par tout le monde, normalement et s’écrit même par texto. Écrit en abrégé « mskn« , vous avez toutes les clés pour votre prochaine vidéo TikTok. Ou pour dialoguer comme un pro avec le nouveau petit copain d’un de vos enfants. 

A lire aussi :

La suite après cette publicité