Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Qui est la nouvelle doyenne des Français après la disparition de sœur André ?

Publié par Alicia Trotin le 19 Jan 2023 à 13:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce mardi 17 janvier 2023, la doyenne de l’humanité, Sœur André nous a quittés. De son vrai nom Lucile Randon, elle avait 118 ans, la nuit où elle s’est endormie pour la dernière fois. Le Guinness des records lui avait décerné le record de vieillesse. C’est la jeune Marie-Rose Tessier de 112 ans aux Sables D’Olonnes qui reprend le flambeau.

À lire aussi : Miracle : A l’aube de ses 117 ans, Soeur André, doyenne des Français, est guérie du Covid-19 !

Survivante des deux Guerres Mondiales

Cette petite dame est née en 1910 à Baurepaire dans une petite ferme. Quelques années plus tard, la Première Guerre se déclare et bien que petite, elle s’en souvient. Éduquée dans la terreur de cette période, elle n’oubliera pas le visage grave de sa mère :

« Je me souviens qu’elle pleurait souvent »

À la fin de son adolescence, elle tombe éperdument amoureuse d’un gendarme. Rapidement, ils partent s’installer à Paris. La Seconde Guerre Mondiale va les séparer, et Marie-Rose va se retrouver veuve à 34 ans à peine avec ses deux petites filles. Elle va vaillamment travailler tout au long de sa vie, même sans diplôme. Plus tard, elle s’installera chez la plus jeune de ses filles pour vivre une retraite paisible.

À lire aussi : La Française sœur André, doyenne de l’humanité de 118 ans, s’est éteinte

Son secret de longévité

Évidemment, lorsqu’on atteint l’âge centenaire, cela attire la curiosité des médias. Surtout qu’il n’existe qu’une trentaine de personnes dans le monde qui ont l’honneur de faire partie de ce club très privé. À son entrée en Ehpad, la nouvelle doyenne avait expliqué que sa chance avait été d’échapper à la maladie.

« J’ai rarement été malade. Je n’ai pas de régime alimentaire, ni de traitements, seulement un petit comprimé parfois pour dormir. »

Cette dame au long parcours a partagé ses secrets de longévité, même si elle affirme que la recette miracle n’existe pas.

« Tous les jours, je bois mon petit verre de vin. Le dimanche, je prenais l’apéritif, une petite Suze, mais j’ai arrêté il y a quelques années.« 

À lire aussi : La doyenne de l’humanité vient de fêter ses 119 ans : son secret de longévité révélé

0