Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

« Je veux mourir » : ce petit garçon, harcelé et frappé à l’école, n’en peut plus…

Publié par Lucas Obin le 08 Nov 2022 à 19:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est malheureusement un fléau qui continue de frapper partout en France. Et ce depuis de bien trop longues années… En effet, le harcèlement à l’école amène parfois les enfants à commettre l’irréparable face à un problème qui ne semble avoir aucune solution pour eux. Sur les réseaux sociaux, il y a plusieurs années, un petit garçon avait notamment fait parler de lui pour avoir expliqué, à travers une vidéo, qu’il voulait tout simplement… mourir.

>>> À lire aussi : Étranglements, punaises plantées dans la peau : un enfant de 6 ans « sème la terreur » dans une école

Harcelé, ce petit garçon veut mourir

Finalement, l’école pourrait probablement être le lieu le plus impitoyable qui soit. Et pour cause… Pour les enfants, la mesure du risque et les limites de chacun sont difficilement compréhensibles. Les règles, elles aussi, ont souvent du mal à être comprises. Et malheureusement, le harcèlement scolaire est né de l’ensemble de ces phénomènes… En témoigne le discours tenu par ce petit garçon, harcelé et frappé au quotidien, datant d’il y a déjà plusieurs années.

« J’ai dit à ma maman que j’avais envie de rejoindre le Bon Dieu, de mourir. J’en ai marre, il n’arrête pas de me taper tous les jours », avait ainsi confié ce petit garçon. La vidéo de son témoignage, elle, avait été partagée sur les réseaux sociaux et son succès avait fait grand bruit. Pour autant, la situation semble n’avoir que peu évolué, en France, depuis cet épisode…

>>> À lire aussi : viols, harcèlement : Les étudiantes de Polytechnique dénoncent leur cauchemar qu’elles subissent

petit garcon harcele frappe ecole

La France n’avance clairement pas

Si ce petit garçon n’a finalement jamais été jusqu’à se donner la mort, et heureusement, d’autres ayant vécu la même situation n’ont pas eu la même patience et le même accompagnement. Aujourd’hui, encore, trop d’enfants et de jeunes élèves sont terrorisés à l’idée de se rendre à l’école. La France et son gouvernement, eux, semblent être les principaux responsables. Quand l’État va-t-il prendre de sérieuses et convaincantes décisions au sujet du harcèlement scolaire ? Les réponses, elles, sont attendues par des millions de Français !

>>> À lire aussi : Maltraité par des enfants, ce chat à la patte cassée voit son opération être financée par les internautes !

Source : Oh! My Mag
0