Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Télé-réalité

Arnaque au Compte personnel de formation (CPF) : Maeva Ghennam et Magali Berdah au cœur du scandale

Publié par Sacha JOUANNE le 28 Jan 2022 à 8:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans une vidéo publiée sur YouTube le mardi 18 janvier dernier, Sam Zirah et l’une de ses chroniqueuses de l’émission « Au jour d’aujourd’hui » ont dénoncé les arnaques au Compte personnel de formation (CPF) dont plusieurs influenceurs font la publicité sur leurs réseaux sociaux. Cela concerne notamment Maeva Ghennam ou encore Magali Berdah. C’est une pratique totalement illégale.

La suite après cette publicité
arnaques-compte-cpf-influenceurs-pub

>>> A lire aussi : Gagner de l’argent sans travailler : la nouvelle arnaque des influenceurs

La suite après cette vidéo

Maeva Ghennam et Magali Berdah impliquées dans des arnaques au compte CPF

Les arnaques au Compte personnel de formation (CPF) ne désemplissent pas ! Bien que des personnes mal intentionnées essayent d’escroquer les Français en envoyant des SMS à ce sujet, des influenceurs sont également impliqués dans cette même pratique. Ceci a notamment été évoqué dans l’émission animée par Sam Zirah, « Au jour d’aujourd’hui » diffusée le mardi 18 janvier sur YouTube.

La suite après cette publicité

En effet, dans ce programme spécialisé sur le monde de la télé-réalité, la chroniqueuse Djinda a souhaité dénoncer les arnaques au CPF dont les influenceurs font la publicité. C’est notamment le cas de Maeva Ghennam et de Magali Berdah. « On a vu des influenceurs faire la promotion de formations qu’on pouvait payer grâce aux comptes CPF » , a indiqué Djinda.

Tout de suite, Sam Zirah a voulu prévenir son public que cette pratique est complètement illégale. « On a mis notre nez dedans et il faut savoir que faire la publicité du compte CPF est interdit. Ce sont des entreprises qui en profitent pour faire un maximum d’argent » , a-t-il confié, avant de révéler. « L’escroquerie dépasserait 12 millions d’euros en France, en 15 mois » .

Ne pas faire attention aux démarchages

La suite après cette publicité

En conséquence, les entreprises privées ne peuvent pas démarcher les citoyens, par l’intermédiaire de personnalités populaires sur les réseaux sociaux ou autres, pour proposer des formations financées grâce au compte CPF.

Après avoir vu plusieurs influenceurs faire la publicité de ce type de pratique, Djinda déclare avoir contacté un membre du gouvernement pour confirmer l’illégalité de ce démarchage. « Oui, c’est de l’escroquerie. (…) C’est à vous en tant que citoyen de vous rendre sur le site du gouvernement mis en place » , lui a-t-il expliqué, avant d’ajouter. « Ce n’est pas à des gens de vous démarcher » .

>>> A lire aussi : Alerte Police Nationale : Attention si vous recevez ce mail, c’est une arnaque à la carte vitale

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.