Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

« On veut toujours plus » : une femme ayant recours au Barbie Botox témoigne dans TPMP

Publié par Elodie GD le 07 Sep 2023 à 12:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Invitée dans TPMP pour évoquer le phénomène du Barbie Botox, Éden a reçu une avalanche de commentaires haineux une fois qu’elle a quitté le plateau de l’émission. Outrée, le jeune mannequin a pris la parole sur les réseaux sociaux, déplorant l’attitude des internautes face à son témoignage.

Publicité

À lire aussi : « Donc ma fille est une islamiste ? » : énorme clash entre un père et Eric Naulleau dans TPMP au sujet du porte de l’abaya

Elle cède au Barbie botox

Elle s’est livrée en toute transparence, et les internautes le lui ont reproché. Invitée par Cyril Hanouna pour expliquer le phénomène du Barbie Botox et livrer son témoignage, Éden a confié avoir eu recours à des injections de botox au niveau des trapèzes.

Publicité

L’objectif : allonger le cou et affiner les épaules. Une pratique courante dans le milieu du mannequinat, à en croire Éden.

Influencée par ses consœurs, mais aussi par les réseaux sociaux, la jeune femme a basculé dans ce qu’elle qualifie de « spirale infernale » .

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

« J’ai été influencée par l’écosystème, mon métier qui est le mannequinat […], des mannequins, mon entourage » , a-t-elle confié. La sortie du film Barbie durant l’été n’arrange pas les choses, et la pousse à faire des retouches. Chose qu’elle déplore. « J’ai fait des retouches il y a quelques jours. On rentre dans une sorte de cercle perfectionniste ou en veut toujours plus » .

Publicité
Publicité

À lire aussi : Marwan Berreni (Plus belle la vie) introuvable et au bord du suicide ? Révélations chocs dans TPMP

« Ça me dépasse »

Si le discours d’Éden se voulait avant tout préventif, il n’a pas été perçu comme tel par certains téléspectateurs. Ainsi, elle a fait l’objet de vives critiques sur les réseaux sociaux.

Publicité

Une situation qu’elle peine à comprendre et qu’elle a tenu à dénoncer. Et, c’est en story Instagram qu’elle a choisi de s’adresser à ses détracteurs, leur reprochant leur manque d’empathie et pointant du doigt leurs discours incriminants.

« Déferlement de haine pas possible envers moi sur Twitter après l’émission. J’ai jamais vu des commentaires aussi atroces. Je crois que personne n’a compris le but de mon intervention, j’ai dit de manière explicite que j’avais été mal influencée, j’ai essayé de mettre ne garde sur les conséquences de la dysmorphophobie car c’est un sujet qui touche beaucoup de gens » , a-t-elle expliqué.

Publicité

Elle reprend : « Je suis tombée dans un engrenage à cause de mon passé que je n’ai PAS mentionné à la TV (des années de harcèlement à l’école entre autres) donc oui, cela entraîne des comportements qui peuvent être perçus comme dysfonctionnels aux yeux des autres. Mais pourquoi juger à ce point bien caché des derrière les écrans alors que j’ai eu le courage de témoigner de mon expérience ? Ça me dépasse » .

À lire aussi : « Vous pouvez me virer » : Moundir s’emporte dès sa première dans TPMP

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN