Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

Quel impact de la guerre en Ukraine sur la France ? Un économiste répond dans TPMP (Vidéo)

Publié par Lauryn Bikile le 25 Fév 2022 à 16:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce jeudi 24 février 2022, Cyril Hanouna a reçu l’économiste Raphaël Boroumand sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste pour évoquer l’avenir de l’économie française, suite à cette guerre en Ukraine. Et apparemment, les prix risquent bel et bien de flamber… Découvrez la vidéo ci-dessous.

La suite après cette publicité

 

 

La suite après cette publicité

Guerre en Ukraine : un impact indéniable sur l’économie française

La guerre en Ukraine impactera fortement l’économie française, notamment au niveau du prix de l’énergie. En effet, 20% du gaz français vient de Russie. Et le cours a d’ailleurs grimpé ce mardi 22 février de 10%. Sans oublier qu’indirectement, du fait que l’Ukraine est un grand producteur de blé, la crise risque d’affecter directement les marchés mondiaux et ainsi, les Français risquent de voir à la hausse les prix du blé, déjà extrêmement élevés.

Et ce jeudi 24 février 2022, l’économiste Raphaël Boroumand a été invité sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, pour évoquer plus en détails, les conséquences économiques que risquent d’avoir cette guerre sur la République française.

La suite après cette publicité
économie

>>> A lire aussi : Conflit en Ukraine : Bientôt une Troisième guerre mondiale ?

Un économiste explique les conséquences que la guerre en Ukraine risque d’avoir sur la France

L’économiste Raphaël Boroumand a donc été sollicité par Cyril Hanouna, notamment pour s’exprimer sur la question du gaz et l’énorme impact économique que cela aura sur le porte-monnaie des Français. Selon lui, de ce côté-là, la France a des chances de s’en sortir : « Sur le gaz, il faut diversifier les approvisionnements. Le gaz peut être sous forme liquide avec d’autres fournisseurs, donc l’Europe peut essayer de se diversifier en achetant du gaz dans d’autres pays et dépendre un peu moins de la Russie » .

La suite après cette publicité

Par contre concernant le pétrole, Raphaël Boroumand fait un constat sans appel : « La Russie c’est 10 à 12% du pétrole mondial et le pétrole représente environ 30% du prix du carburant » et ainsi, il affirme que le prix du carburant « est parti pour augmenter fortement et atteindre 110, 115 dollars dans les prochaines semaines » .

Raphaël Boroumand continue en disant que, comme le prix du gaz augmentera, il risque d’en être de même pour le prix de l’électricité car « le prix de l’électricité en France dépend d’un marché européen et sur ce marché européen c’est le prix du gaz qui fait le prix de l’électricité, ce qui est paradoxal » .

Puis, il conclut sur une note assez négative en affirmant : « On est face à des budgets qui vont exploser. Plus vous êtes un ménage en difficulté, plus le prix du gaz, du carburant, de l’électricité et des matières premières (baguettes, pâtes) pèsent sur votre budget, c’est évident » .

La suite après cette publicité

Néanmoins, il essaye tout de même de détendre l’atmosphère en disant qu' »il y a des leviers, il y a toujours des solutions en économie » .

>>> A lire aussi : Emmanuel Macron : ce détail pendant son allocution qui en dit long sur la guerre en Ukraine

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.