Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

La BRAV-M dans TPMP : Le préfet de police de Paris doute que les personnes présentes sur le plateau soient vraiment de la brigade

Publié par Fanny Jacob le 02 Avr 2023 à 11:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Cette semaine, Cyril Hanouna a reçu sur le plateau de Touche pas à mon poste des prétendus agents de la BRAV-M. Il s’agit d’une brigade motorisée déployée en ce moment pour encadrer les manifestations contre la réforme des retraites.

La suite après cette publicité

Actuellement, ces agents de police entrainés pour agir vite en cas de violences sont suspectés dans de nombreuses affaires de violence policière. Des enquêtes sont en cours à ce sujet, mais de nombreux politiques (notamment Insoumis) demandent aujourd’hui la dissolution de la brigade de police.

C’est dans ce cadre que des personnes qui disaient être de la BRAV-M ont été invités à s’exprimer dans TPMP. Sauf que le préfet de police de Paris doute fortement qu’il s’agissait réellement d’agents de la brigade.

A lire aussi : Une pétition pour dissoudre la BRAV-M dépasse un nombre record de signatures !

La suite après cette publicité

La BRAV-M accusée de violences policières, des agents invités dans TPMP

Depuis plusieurs jours, la BRAV-M est mobilisée dans les manifestations menées dans les grandes villes françaises. Ces agents de police à moto sont entrainés à agir vite en cas de violences.

Ils doivent procéder à un maximum d’interpellations. Sauf que, la BRAV-M pose problème aujourd’hui. De nombreux faits de violence policière ont été rapportés, impliquant des agents de cette brigade. Nous avions eu, par exemple, cette vidéo d’un manifestant qui s’écroule au sol après avoir reçu un coup de poing.

La suite après cette publicité

Il aurait été frappé par un agent de la BRAV-M. Mais ce n’est pas tout. Nous avons aussi eu cet enregistrement audio dans lequel nous entendons un policier de la brigade intimider, insulter et violenter un manifestant. Dans ce cadre tendu, de nombreuses personnes et des politiciens appellent à la dissolution de la brigade.

C’est pour cela que Cyril Hanouna a invité des prétendus agents de la BRAV-M dans TPMP, pour leur donner la parole. Les hommes invités sur le plateau de C8 étaient quatre et étaient cagoulés. Ils avaient aussi un brassard orange avec marqué « police » dessus. « Une petite précision, il y a parmi nous des membres de la BRAV-M et des membres des unités spécialisées sur le maintien de l’ordre et on a fait ça toute notre carrière. Pendant 15 ans, 17 ans, 10 ans et 15 ans. Certains d’entre nous sont entrés dans la BRAV-M, mais pour des raisons de discrétion, on ne vous dira pas lesquels. Donc, on connait très, très bien le terrain et on fait partie des anciens« , ont déclaré les invités.

brav-m hanouna tpmp

A lire aussi : Cyril Hanouna accusé par le patron de TF1 de « faire du mal à l’info », il répond violemment

La suite après cette publicité

« Ces personnes n’appartiennent pas à la BRAV-M »

Sauf qu’il y a un hic. Le préfet de police de Paris, Laurent Nunez, vient d’annoncer l’ouverture d’une enquête administrative. La raison ? Il doute fortement que les personnes présentes dans TPMP soient réellement de la BRAV-M. Il se pourrait qu’il ne s’agisse pas d’agents de la brigade.

« Les premiers éléments en notre possession laissent à penser que ces personnes n’appartiennent pas à la BRAV-M. En tout état de cause, le préfet de police ouvre une enquête administrative et saisit la procureure de la République de Paris », a écrit la préfecture de police sur Twitter.

La suite après cette publicité

Nos confrères de chez Morandini ont donc décidé d’appeler la production de TPMP pour savoir s’ils avaient vraiment vérifié l’identité des prétendus agents de la BRAV-M. Voici ce qu’a répondu la production :

« Il y a en effet deux membres de la BRAV-M sur le plateau, je peux vous le confirmer et c’est une certitude, nous affirme une source qui souhaite rester anonyme. J’ai sous les yeux les copies de cartes de police de toutes les personnes présentes sur le plateau et deux d’entre elles sont bien de la BRAV-M, les deux autres, comme cela a également été indiqué, sont des policiers des unités spécialisées du maintien de l’ordre. »

La suite après cette publicité

A lire aussi : Cyril Hanouna fait de rares confidences sur son salaire dans TPMP