Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

L’amour est dans le pré : l’étonnant critère physique demandé par une candidate (vidéo)

Publié par FJ le 07 Fév 2023 à 15:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce lundi 6 février 2023, Karine Le Marchand donnait rendez-vous à des millions de téléspectateurs pour la nouvelle salve de portraits pour la dix-huitième saison de L’amour est dans le pré qui sera diffusé dans quelques semaines sur M6. Ces derniers ont donc fait la connaissance d’Anaïs, qui s’occupe de ses 45 chèvres. Et celle qui « s’enflamme toujours trop vite » en amour, a dévoilé l’étonnant critère physique sur lequel elle est intransigeante. Découvrez la séquence dans la vidéo ci-dessous :

Publicité

>>> À lire aussi : Qu’est devenue Véronique Mounier, première présentatrice de L’amour est dans le pré ? (vidéo)

L’amour est dans le pré enfin de retour

Publicité

C’est un rendez-vous annuel que les téléspectateurs attendent avec impatience chaque année. Depuis plus de 18 ans, M6 propose le programme L’amour est dans le pré, qui n’est autre qu’une émission de dating pour les agriculteurs. Et l’émission fonctionne. Suite à la diffusion, environ une trentaine de bébés ont vu le jour et plusieurs dizaines de mariages ont été célébrés.

Ils sont donc nombreux chaque année à venir tenter leur chance et espérer rencontrer l’amour de leur vie. Mais avant le passage à la ferme, les agriculteurs doivent se soumettre au jeu des portraits. Karine Le Marchand va à leur rencontre pour que les futur(e)s prétendant(e)s les découvrir et puissent par la suite leur écrire.

>>> À lire aussi : L’amour est dans le pré : elle refuse de faire l’amour avec Alain et choisit de quitter l’aventure !

Publicité

L’étonnant critère physique d’Anaïs

lamour est dans le pre anais critere physique

© Capture d’écran L’amour est dans le pré

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Ce lundi 6 février 2023, M6 diffusait une deuxième salve de portraits. Et dans celle-ci, les téléspectateurs ont découvert Anaïs, qui élève ses 45 chèvres. À l’âge de 35 ans, elle ne veut plus être célibataire. L’agricultrice a donc dévoilé ce qu’elle recherchait chez un homme et elle a en profité pour dévoiler le critère étonnant sur lequel elle était plutôt intransigeante. Elle explique qu’il devrait être « gentil et communicant », et physiquement, il devra absolument avoir des cheveux ! « C’est plus joli quand il y a des cheveux« , avoue-t-elle. Alors messieurs, à vos stylos et à vos peignes !

>>> À lire aussi : L’Amour est dans le pré : une candidate qui se met en arrêt maladie pour tourner l’émission… grillée par son patron !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.