Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

Le Mystère Daval : les téléspectateurs impressionnés de la ressemblance de l’acteur avec Jonathann Daval

Publié par Romane TARDY le 13 Sep 2022 à 14:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’affaire Daval remonte à 2017. Après des mois d’enquête, Jonathann a fini par avouer le meurtre de sa compagne Alexia. Depuis, le meurtrier est emprisonné, mais aurait toutefois retrouvé l’amour. Après l’affaire Fourniret, TF1 s’est emparé de ce fait divers résolu pour un nouveau téléfilm. En regardant Le Mystère Daval, les téléspectateurs ont été impressionnés par la ressemblance entre l’acteur et le réel protagoniste.

Un téléfilm inspiré de faits réels

Ce lundi soir, TF1 a diffusé son téléfilm Le Mystère Daval, inspiré du fait divers de 2017. On y a retrouvé toutes les étapes de l’enquête allant du signalement de la disparition d’Alexia par son mari, jusqu’à l’aveu du meurtre par ce dernier.

Battues, interrogatoires, reconstitution, tout y est. Comme dans le fait divers, le personnage de Jonathann Daval se fait passer pour un mari éploré, bernant même la famille de sa femme disparue. La police a finalement réussi à réunir assez de preuves pour le coincer. Le mari d’Alexia a d’abord avoué avoir tué sa compagne de façon accidentelle, avant d’accuser son beau-frère pour enfin raconter la véritable version des faits.

Un Jonathann Daval, plus vrai que nature

Dans le film, une ressemblance avec la réalité a particulièrement perturbé les téléspectateurs. L’acteur Liam Baty est un quasi-sosie physique de Jonathann Daval. L’acteur de Demain nous appartient a des traits très similaires au meurtrier.

À gauche, le véritable Jonathann Daval lors de la marche blanche pour sa femme / A droite, Liam Baty dans le téléfilm Le Mystère Daval

Les internautes ont beaucoup commenté cette ressemblance flagrante.

D’un autre côté, les véritables enquêteurs en charge de l’affaire à l’époque ont trouvé la représentation de l’enquête très réaliste. « J’ai eu l’impression que le réalisateur avait fait partie de la cellule d’enquête » , avait déclaré l’adjudant Adeline, à l’issue de l’avant-première du téléfilm. Le colonel Raguin, commandant de la section de recherches de Besançon (Doubs), était du même avis selon ses propos rapportés par Le Parisien : « À l’écran, on a parfois l’impression de relire des procès-verbaux ou de revivre les auditions. Il y a une part romancée, très réussie, mais c’est assez fidèle » .

Une diffusion prématurée ?

Toutefois, certains internautes ont été plus mitigés. Ils se sont sentis gênés face à cette histoire, peut-être adaptée en fiction trop tôt.

La mère du meurtrier ne voulait pas non plus d’un tel film. Elle a confié à L’Est républicain : « On n’avait pas envie que cela se fasse, mais on n’a pas eu le choix. Ça va encore tout remuer, on n’a pas besoin de ça. Il faut dire que ça fait mal aux familles » . Les parents d’Alexia n’ont pas non plus donné leur accord mais sont en collaboration pour une série.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0