Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

« Trop grosse, trop vieille, trop moche » : Cette candidate de The Voice balance les propos grossophobes qu’elle a subis

Publié par Brandon Clouchoux le 25 Sep 2021 à 6:00

Dominique Magloire fait partie des ex-candidats qui participent à la compétition, dans l’édition « The Voice : All Stars » : Dix ans après sa participation à l’émission télé. Pour cette occasion, elle revient sur la grossophobie et la misogynie dont elle a été victime.

Cette candidate The Voice dénonce

Dominique Magloire a été l’une des candidates emblématiques qui a marqué l’aventure. Dernièrement, la femme à la voix d’or a participé à la dernière édition de « The Voice : All Stars ». Cette édition a rassemblé les participants phares d’anciennes éditions.

Alors âgée de 53 ans à présent, elle s’est confiée sur les propos racistes dont elle a été victime. Elle a avoué par la même occasion, avoir été réticente au début, suite à sa mauvaise expérience. « C’était exactement comme la première fois, je me suis demandé ce que je faisais là » , s’est-elle confié au média Voici.

Malgré sa position glorieuse dans l’émission, avec ses nombreux projets sur scène après son passage, elle a été confrontée à de la grossophobie et de la misogynie. Elle a annoncé ne pas avoir signé avec Universal : le partenaire de l’émission. Selon elle, elle était considérée comme « trop grosse, trop vieille, trop moche pour eux » .

« J’ai commencé ce métier en 1992 et 30 ans après j’en vis encore. J’ai une vie pleine et agréable. Certes, je n’ai pas eu la carrière que j’imaginais pour toutes les raisons que vous avez citées. Mais je suis quand même fière de mon parcours. J’ai dû m’adapter à ce qu’on me proposait » , a t-elle ajouté.

>>> A lire aussi : The Voice : Sophie Tapie en froid avec Jenifer ? Elle balance salement sur son ancienne coach…

La misogynie

L’ex-candidate de The Voice témoigne de la difficulté qui existe lorsque l’on est une femme « racisée » . Elle ramène également ses propos à la fétichisation dont elle a fait les frais. « Je corresponds à ce fantasme de la grosse femme noire qui chante du gospel » , raconte-t-elle à Voici.

« C’est moi qui suis la plus dure envers moi-même concernant mon poids car c’est une guerre. Je suis passée de 120 à 80 kg et je dois me maintenir » , ajoute-t-elle. Malgré ce manque d’équité au sein des traitements entre les artistes; Dominique Magloire est comblée dans son métier. Le seul souci qui continue de subsister, c’est qu’elle n’a pas encore trouvé le compositeur idéal pour sortir son album : « Je suis toujours la même femme pleine de vie qui veut faire plein de choses et rencontrer plein de gens » , finit-elle, avec enthousiasme.

>>> A lire aussi : Jean-Jacques Goldman : La triste nouvelle qui vient de tomber

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.