Une tumeur de 20 kg à la hanche et à la cuisse droite empêche ce jeune homme de se tenir debout

Ce jeune Pakistanais est cloué à son lit depuis quelques années maintenant. Il espère bientôt pouvoir courir grâce aux opérations de chirurgie que lui proposent gratuitement des médecins locaux, touchés par sa terrible condition. Il a une tumeur de 20 kilos autour de la hanche et de la jambe gauches. Dans la vidéo, regardez les images terribles de cette tumeur qui le paralyse.

 

Une énorme tumeur a poussé en quelques années

Muhammad Essa Pallari souffre de neurofibromatose plexiforme, une maladie génétique qui favorise le développement de tumeurs. La croissance des cellules est perturbée et des excroissances poussent à certains endroits du corps. Chez Muhammad, c’est son côté droit qui est touché. Sa hanche et sa cuisse ont doublé, voire triplé de volume, à cause de la tumeur qui s’est mise à croitre.

 

Ses parents n’avaient pas les moyens pour l’aider

À cause de la pauvreté de ses parents, il n’a jamais cru possible de pouvoir imaginer remarcher. Mais sa condition misérable a touché des médecins de Karachi qui ont promis de s’occuper de son cas. L’adolescent est alité depuis des années, incapable de se tenir debout à cause des tumeurs et des excroissances qui ont rendues sa jambe difforme.

 

Très vite la tumeur est devenue énorme

« Je prie Dieu et j’espère que tout se passera bien. J’espère que la tumeur pourra être enlevée, afin que mon fils puisse vivre normalement », explique Allah Dino, son papa qui l’a accompagné à l’hôpital du docteur Ruth Pfau. Son père se souvient aussi que tout a commencé « il y a 5 ans. Essa a remarqué que sa cuisse droite était gonflée, une protubérance de la taille d’une balle de tennis » est apparue. Il avait donc 13 ans.

Un médecin offre ses services

« Nous sommes en train de réunir un groupe de médecins, dont des neurochirurgiens et des chirurgiens esthétiques qui dans les jours qui arrivent vont décider de la suite des opérations », explique le docteur Ruth Pfau qui dirige les futures interventions. Le docteur a pris connaissance de ce cas, via une publication sur Facebook, postée par Zulfiqar Solangi, un activiste qui avait été touché par la condition misérable de l’adolescent. Ensuite, le docteur a proposé ses services gratuitement et a même payé le déplacement d’Essa et de sa famille qui n’avait pas l’argent pour le rencontrer. Le père, conducteur de tracteur, ne gagne que 5 euros par jour.

il a une tumeur énorme à la cuisse

Crédits : Caters News Agency

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 28 Mar 2018
0