La veuve du médecin chinois qui a révélé l’existence du coronavirus a accouché d’un garçon

Le docteur Li Wenliang est tragiquement connu comme étant le lanceur d’alerte de l’existence du coronavirus, le 30 décembre 2019. Cet ophtalmologue chinois est considéré comme étant le premier médecin a avoir signalé que plusieurs patients de l’hôpital de Wuhan présentaient les mêmes symptômes proches du SRAS. Un mois plus tard, il mourait du coronavirus. Aujourd’hui, sa veuve vient d’accoucher d’un bébé posthume, symbole de la vie qui continue.

> Lire aussi : Des chercheurs américains font une découverte très inquiétante sur la durée de vie du coronavirus !

La docteur Li Wenliang est papa posthume

C’est sur Litchi News que la veuve de Li Wenliang, Fu Xuejie, a annoncé la bonne nouvelle : « Peux-tu le voir depuis le ciel ? Le dernier cadeau que tu m’as offert est né ce matin. Je vais véritablement prendre soin de lui », a déclaré l’épouse du défunt médecin chinois à qui on attribue la révélation de l’existence du coronavirus. Il s’agit du deuxième enfant du couple. Li Wenliang est lui-même décédé du coronavirus, 39 jours après avoir lancé l’alerte le 30 décembre 2019. La veuve du médecin explique aussi qu’elle a du mal à faire son deuil et que cette naissance était certainement la meilleure chose qui puisse lui arriver. À cause de problèmes mentaux liés à la douleur de la mort de son mari, elle était hospitalisée depuis quelques jours, afin de la suivre au mieux avant l’accouchement.

> Lire aussi : Coronavirus : Deux médecins chinois atteints du Covid-19 ont vu leur peau devenir noire (Vidéo)

Le lanceur d’alerte du coronavirus a été menacé de répandre des rumeurs

Le docteur Li était un ophtalmologue à l’hôpital de Wuhan. C’est lui qui en décembre a envoyé un message sur un groupe de messagerie à ses confrères pour rapporter qu’il venait d’ausculter 7 patients qui présentaient des symptômes semblables à ceux du SRAS et leur conseillant de bien mettre des gants et des masques. Quelques jours plus tard, la police l’a contacté pour lui demander d’arrêter de répandre des rumeurs. Il a reçu chez lui un avertissement et une lettre de menaces de la police. Dans la lettre signée par les autorités, on l’accusait d’avoir « gravement nui à l’ordre social ». Peu de temps après, la vérité sur l’existence du virus a éclaté, il a été testé positif et en est mort en quelques semaines. Il avait 33 ans.

> Lire aussi : Le docteur qui avait alerté du Coronavirus est mort à cause du virus

Crédits : PA – Source : LadBible

En savoir plus sur : - - - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 15 Juin 2020
0