Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

280 passagers français bloqués à l’aéroport sans eau ni nourriture : ils ont dormi sur le sol

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 25 Juil 2022 à 21:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un véritable calvaire qu’ont vécu près de 300 passagers français qui devaient se rendre à Tahiti avec une escale à San Francisco. Retards, problèmes techniques et bien d’autres mésaventures sont arrivées à ce groupe de passager. Entre sommeils à même le sol et chambre d’hôtel impossible à obtenir, retour sur 24 heures de galère à l’autre bout du monde.

24h d'attente

Les vacances décalées

C’est un programme qu’ils n’avaient probablement pas défini avant d’embarquer pour Tahiti. 280 passagers Français ont vu leur voyage devenir un véritable parcours du combattant lors de leur arrivée à San Francisco. Leur vol, initialement prévu pour Tahiti, devait faire une escale à San Francisco. Mais lors de leur arrivée aux US, tout ne s’est pas passé comme prévu.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Ils devaient normalement embarquer quelques heures plus tard pour l’île du Pacifique, mais cela n’a pas été le cas. Ils ont dû rester dans l’aéroport américain en raison d’un problème technique sur leur appareil. Dans un premier temps retardé, il a été par la suite, tout simplement supprimé. Mais ils n’étaient pas au bout de leur peine.

24 heures de galères

La compagnie a annoncé que les passagers ont été pris en charge en leur proposant des chambres d’hôtel. Cependant, seulement 20 personnes ont eu accès à ces chambres car tout était complet. Le reste des passagers ont dû attendre dans l’aéroport. Les heures ont défilé sans que rien ne se fasse. Tout était fermé et les voyageurs n’avaient pas de nouvelles de leur vol.

Ils ont donc dû passer la nuit dans l’aéroport sans recevoir ni couverture ni nourriture ni boissons. Parmi les passagers se trouvaient notamment des enfants en bas âge. Ce n’est qu’au petit matin que des repas leur ont été servis. Des douches leur ont été proposées mais il fallait débourser 25 $. Selon les dernières informations, les péripéties se sont terminées et ils ont pu décoller à 16H3o.

0