Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Bientôt une cinquième vague ? La réponse inquiétante de Gabriel Attal (vidéo)

Publié par Romane TARDY le 13 Oct 2021 à 15:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

A l’approche de l’hiver et malgré la présence du pass sanitaire, une cinquième vague est redoutée. A l’issue du conseil des ministres, Gabriel Attal a pris la parole et il ne s’est pas montré rassurant sur le risque de reprise épidémique. Découvrez ses propos dans la vidéo ci-dessous.

>>> A lire aussi : N’ayant pas de pass sanitaire, il présente celui de Macron à l’hôpital… et termine en GAV

Gabriel Attal évoque une possible reprise épidémique

« Alors que l’hiver approche et que l’épidémie n’est pas encore derrière nous » , Gabriel Attal a pris la parole à l’issue du conseil des ministres qui tournait notamment autour de la possible prolongation du pass sanitaire. Il a d’abord expliqué la situation. En France aujourd’hui, plus de 4000 cas de Covid-19 sont détectés par jour en moyenne, un chiffre qui apparait comme un seuil. En effet, « la situation ne s’améliore plus depuis quelques jours » , selon le porte-parole du gouvernement.

Certains départements connaissent même une hausse du nombre de cas : « Il y a encore 18 départements où le taux d’incidence dépasse le seuil d’alerte de 50 et dans certains territoires le nombre de cas semble reprendre légèrement » . Risque-t-on pour autant une cinquième vague ? Gabriel Attal n’a pas exclu cette possibilité. « Il y a encore un risque non-négligeable d’une reprise épidémique et l’hiver est propice à ce type de reprise. De nouveaux variants peuvent apparaître et un échappement immunitaire n’est pas à exclure » .

Le pass sanitaire jusqu’en juillet ?

Le porte-parole appelle donc à la prudence jusqu’à l’été prochain. Pour ce faire, le Premier ministre va présenter un texte de loi pour prolonger la possibilité d’avoir recours au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet : « Jusqu’au 31 juillet, nous pourrons encadrer l’activité des lieux qui accueille du public si la situation sanitaire s’aggravait » , a-t-il annoncé.

Le gouvernement préfère utiliser l’arme du pass sanitaire que de devoir revenir à des mesures strictes telles que le couvre-feu ou le confinement. Invité ce matin par Jean-Jacques Bourdin sur le plateau de BFMTV, Gabriel Attal a confirmé ce choix : « S’il devait y avoir une cinquième vague, je préférerais réactiver le pass sanitaire plutôt que reconfiner ou fermer des restaurants et des bars » .

>>> A lire aussi : Cinquième vague : Ces 4 signes qui inquiètent

0