Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Collants Monoprix, Robes Dior : les révélations surprenantes sur les dépenses d’Anne Hidalgo

Publié par Elodie GD le 20 Mar 2023 à 19:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce 19 mars, le JDD a révélé, en avant-première, les notes de frais de la maire de Paris. Des informations que le journaliste néerlandais, Stefan de Vries, cherchait à obtenir depuis 2017. Alors, qu’en est-il des dépenses d’Anne Hidalgo ?

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : « Ca va vous faire mal » : entre Anne Hidalgo et Rachida Dati le ton monte en plein Conseil de Paris

Anne Hidalgo obligée de jouer la carte de la transparence

Six longues années. C’est le temps qu’il a fallu à Stefan de Vries pour enfin obtenir les notes de frais d’Anne Hidalgo. Lors de sa première demande, en 2017, la mairie avait refusé de les lui communiquer. Il ne s’était cependant pas laissé démonter et s’était tourné vers le Conseil d’État.

La suite après cette publicité

Le 8 février dernier, l’institution a donc fini par trancher. Ainsi, la mairie de Paris a été sommée de répondre à la requête du journaliste.

Une décision dont il s’est réjoui sur son compte Twitter. « Après plus de 5 ans, et à la fin d’un accueil cordial à l’Hôtel de ville de Paris, j’ai enfin les notes de frais d’Anne Hidalgo et son cabinet pour l’année 2017. L’enquête continue » , avait-il posté sur le réseau social, le 17 mars dernier.

La suite après cette vidéo
https://twitter.com/stefandevries/status/1636730508934561794?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1636730508934561794%7Ctwgr%5E9c0b5df16f154ce850c40f65990908260d4284b5%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.20minutes.fr%2Fparis%2F4028649-20230320-voyages-restaurants-robes-dior-collants-monoprix-revelent-notes-frais-anne-hidalgo
La suite après cette publicité

Malheureusement, le journaliste s’est fait devancer par le JDD, qui a révélé les informations qu’il a eu tant de mal à obtenir. Pas très fairplay…

>> A lire aussi : Anne Hidalgo dans l’embarras à cause d’un oiseau sauvage : que s’est-il passé ?

Un déplacement protocolaire à plus de 10 000 euros

La suite après cette publicité

Mais que révèlent ces notes de frais de si compromettant ? Eh bien, rien en réalité. Toujours selon les informations communiquées par le JDD, les dépenses ont tout ce qu’il y a de plus classique.

Ainsi, on retrouve des dépenses liées aux déplacements protocolaires ou de représentation. En 2017, Anne Hidalgo a donc effectué 17 voyages.

Anne Hidalgo
La suite après cette publicité

Le plus onéreux étant un voyage à Lima qui a eu lieu le 13 septembre 2017 avec la délégation française, et ce, pour l’annonce de la ville lauréate pour 2024. Au total, il aurait coûté pas moins de 10 945,37 euros par personne.

Le voyage le moins cher est revenu à 260,86 euros. Il s’agissait d’un déplacement, effectué le 8 mars, afin d’assister à une rencontre entre le PSG et le FC Barcelone.

Restaurants et dépenses vestimentaires

La suite après cette publicité

D’autres postes de dépenses ont été évoqués. Comme les notes de restaurant. Parmi elles, on retrouve par exemple la somme de 540 euros, dépensée à Lausanne. Deux réceptions à l’hôtel de Ville ont coûté 781,20 euros et 3 000 euros.

Parmi les dépenses citées, on retrouve également des dépenses vestimentaires. Notamment l’achat de trois robes Dior qui ont coûté 1 188 euros, 1 840 euros et 1 440 euros. Une robe Courrèges acquise pour la somme de 720 euros est aussi évoquée.

Mieux encore, le JDD fait allusion à des chaussures, des pulls, des chemisiers et des collants Monoprix.

La suite après cette publicité

Pour rappel, Anne Hidalgo dispose d’une enveloppe de 19 720 euros pour ses frais de représentation. Un montant qu’elle a quasiment utilisé jusqu’au dernier centime en 2017.

Concernant les critiques par rapport aux dépenses vestimentaires de la maire de Paris, le cabinet donne des explications claires : « Il ne s’agit pas là de robes à 10 000 euros et elle les réutilise » .

>> A lire aussi : « Elle a besoin de l’amour de son fils ! » : Arthur Germain, le fils d’Anne Hidalgo, se fait clasher en direct sur le plateau de TPMP (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.