Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : Le variant brésilien pourrait tout faire basculer

Publié par Manon CAPELLE le 13 Avr 2021 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La semaine dernière, le Brésil a enregistré en moyenne plus de 3 000 morts par jour. Le variant brésilien inquiète la communauté scientifique internationale. Contrairement aux autres pays, la France n’envisage pas de mesures supplémentaires pour les voyageurs en provenance du Brésil.

covid-19 variant brésilien inquiétude

>>> À lire aussi : Covid-19 : et si les vaccins ne suffisaient pas à mettre fin à la pandémie ?

Le variant brésilien inquiète la communauté scientifique

Depuis le mois d’avril, les chiffres au Brésil s’emballent dans des proportions impressionnantes. Le 11 avril, 1 803 décès ont été enregistrés. Le 8 avril, ce sont 4 249 décès qui ont été recensés. Actuellement, le Brésil est le pays le plus touché par la pandémie. Le variant brésilien est à l’origine de cette accélération du nombre de décès.

Cependant, le président Jair Bolsonaro ne tente pas d’améliorer la situation sanitaire. Le chef d’Etat refuse toujours de confiner le pays. Aussi, le variant brésilien montre une particularité. La majorité des patients en réanimation ont moins de 40 ans.

Cette situation inquiète particulièrement la communauté scientifique. Alors, les autres pays ont décidé de prendre des mesures pour restreindre les arrivées en provenance du Brésil.

>>> À lire aussi : Covid-19 : les tests naso-pharyngés pourraient en réalité s’avérer très dangereux !

La France n’envisage pas de mesures supplémentaires

C’est le cas de nombreux pays, comme le Portugal qui a interrompu les liaisons aériennes avec le Brésil. D’autres pays ont décidé d’imposer une quarantaine stricte pour les voyageurs. En revanche, en France, le gouvernement en a décidé autrement.

D’après les informations du gouvernement, ce sont près d’un millier de personnes qui arrivent chaque jour du Brésil. Cependant, cette souplesse inquiète certains scientifiques français. C’est le cas de Rémi Salomon, le président de la commission médicale de l’Assistance publique des hôpitaux de Paris. Ce dernier demande une quarantaine stricte pour ces voyageurs.

De son côté, l’épidémiologiste Pascal Crépey a nuancé la situation. Pour lui, il est trop tard pour empêcher l’arrivée du variant sur le sol français et sa propagation.

>>> À lire aussi : Covid-19 : le plan que prépare le gouvernement !

Source : France Culture
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail