Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

TPMP bientôt arrêté ? L’émission risque gros après l’ouverture d’une instruction

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 28 Oct 2022 à 12:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cyril Hanouna continue de faire polémique en raison de son traitement de l’affaire Lola. L’Arcom a été saisie après les propos de l’animateur dans TPMP.

À lire aussi : Affaire Lola : Les images de la première altercation de la suspecte dévoilées (vidéo)

C’est un terrible fait divers retentissant qui a secoué la France entière. Alors que l’enterrement n’a même pas encore eu lieu, une partie de classe politique a récupéré l’affaire Lola. La droite a notamment précisé le statut d’immigrant de l’autrice présumée des faits. Dhabia B., une Algérienne était en effet sous le coup d’une obligation de quitter le territoire, rapporte nos confrères du Huffpost.

De son côté, Cyril Hanouna a consacré plusieurs heures à l’affaire Lola dans l’émission TPMP sur C8. Ému par le sort de cette collégienne de 12 ans, le père de Bianca et Lino a réclamé une forme de justice expéditive. Voilà des propos qui ont choqué plus d’un. Comme il fallait s’y attendre, des téléspectateurs ont signalé cette séquence à l’Arcom (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique).

La fête des audiences passe mal

Il faut croire que les téléspectateurs n’ont pas vraiment apprécié les récents numéros de TPMP. Pour rappel, l’animateur star de C8 et ses chroniqueurs ont fêté des records d’audience après les révélations sur le meurtre de Lola. Le directeur général de la chaîne, Franck Appietto a d’ailleurs remis un trophée à Baba pour marquer le coup.

Pourtant, le père de famille qui anime le talk-show s’est dit profondément touché par cette sordide affaire. Beaucoup estiment que le trublion du PAF n’aurait pas dû organiser un mini-concert avec Nâdiya, Colonel Reyel et Phil Barney.

Sophia Aram tacle Cyril Hanouna

Malgré tout, Cyril Hanouna reste ferme sur sa position. Selon ses propos, Dhabia B. doit subir les conséquences de ses actes, sans tenir compte de son profil psychologique. « Pour moi, si on a toutes les preuves, c’est perpétuité directe » , balance-t-il. Dès lors, le présentateur de C8 s’est mis à dos le ministre de la Justice.

« C’est ça la conception que l’on a de l’État de droit dans notre pays ? Monsieur Hanouna dit, ’’ça, c’est l’époque dans laquelle nous vivons, il faut s’adapter à l’époque’’. Mais si c’est le cas, on est tombé bien bas » , a déclaré Éric Dupond-Moretti dans C à vous.

De son côté, Sophia Aram a fustigé les propos « inacceptables » de Cyril Hanouna dans sa chronique sur France Inter. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’humoriste n’a pas mâché ses mots. « Hanouna est un barbare au service de la barbarie » , commence-t-elle. Ce, avant de balancer :

« Un barbare de la pire espèce à qui tout le monde vient servir la soupe en le présentant comme un homme du peuple ou de son temps. Alors qu’il n’est que le fossoyeur d’une civilisation au service d’un multimilliardaire » .

À lire aussi : Affaire Lola : Cyril Hanouna fond en larmes en revenant sur ses propos (vidéo)

L’animateur de C8 persiste et signe

Selon les informations rapportées par nos confrères du Huffpost, l’Arcom a ouvert une instruction. Le régulateur des médias ne précise cependant pas la nature des signalements des téléspectateurs ni leur nombre.

« Quand nous sommes saisis, quel que soit le nombre, l’Arcom instruit la séquence. Elle est visionnée afin qu’on détermine d’éventuels manquements au sens du droit »

Une fois de plus, l’étau se resserre autour de Cyril Hanouna et l’émission TPMP. D’ailleurs, le bruit court comme quoi le programme pourrait bientôt être supprimé. Malgré tout, l’acolyte de Benjamin Castaldi persiste et signe. De plus, il aurait signalé la chronique de Sophia Aram à l’Arcom. Voilà une nouvelle affaire qui s’annonce riche en rebondissements.

À lire aussi : Crachats, fumigènes : des débordements observés lors du rassemblement pour Lola

0