Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. requin

Drame : un homme décède d’une attaque de requin

Publié par Deborah le 26 Avr 2021 à 10:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le corps sans vie d’un homme de 53 ans a été retrouvé au large de Nouméa, capitale de la Nouvelle-Calédonie. Il aurait succombé de violentes morsures suite à une attaque de requin.

nouvelle caledonie attaque requin

>>> A lire aussi : Les images glaçantes d’un requin qui attaque un pêcheur et le fait passer par-dessus bord (Vidéo)

Attaque de squale privilégiée

Samedi, en fin de journée, un plaisancier saisit son téléphone. Il contacte les secours en mer. Sur la presqu’île au nord-ouest de Nouméa, celui-ci a découvert le corps inanimé d’un homme avec sa planche de paddle. Il avait seulement 53 ans et descendait les vagues d’une plage située au sud de Nouméa, et ce, jusqu’à Nouville.

Les raisons de sa mort ? Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agirait d’une attaque de requin. En effet, le quinquagénaire porte des traces de morsures au niveau du genou. Bien évidemment, une enquête a été ouverte. Un spécialiste en squales devrait autopsier le corps et des investigations médicales seront menées dès lundi 26 avril.

>>> A lire aussi : Il filme un requin poursuivant un crocodile…. la scène est spectaculaire (VIDEO)

Les requins au large des plages de Nouméa : un danger permanent ?

Dans la région, ce n’est pas la première attaque de squale. Au mois de février, un homme âgé de 57 ans est décédé à l’îlot Maître après avoir été, lui aussi, mordu à la jambe par un requin-tigre. Avant son attaque, l’homme profitait d’une baignade dans les eaux chaudes de Nouvelle-Calédonie. Régulièrement, les plages de rêve aux alentours de Nouméa sont évacuées à cause de la présence de requis qui rodent. Le port de Nouméa est, par exemple, un repère pour les requis bouledogues. Une autre espèce de requin y est fortement présente : les requins-tigres.

Au Sud de la Province, à l’Îlot Maître, au récif Ricaudy et près de la grande rade de Nouméa, 24 requins ont été abattus, tous des requins-tigres et bouledogues. Ces mesures de prélèvement prises par les collectivités locales font suite à la mort du nageur à l’îlot Maître. D’après la province Sud, les squales ont été sélectionnés « selon leur taille » et « leur agressivité. »

>>> A lire aussi : D’une seule bouchée, un monstre marin sort de l’eau pour happer un requin de 3 mètres ! (vidéo)

0