Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Ils ont utilisé des gaz lacrymogènes alors qu’il y avait des enfants ! » L’interpellation d’un délinquant lors de l’Aïd suscite la polémique sur les réseaux !

Publié par Celine Spectra le 04 Mai 2022 à 11:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que dernièrement, nous vous dévoilions les images incroyables d’un homme au sol frappé par la police… Ce lundi, en fin d’après-midi, l’interpellation d’un délinquant dans une zone pavillonnaire du Val-Fourré, a suscité une grande polémique sur les réseaux sociaux.

Cette scène incroyable s’est déroulée sous les yeux de nombreux enfants réunis pour la fête de l’Aïd.

"Ils ont utilisés des gaz lacrymogènes alors qu'il y avait des enfants !" L'interpellation d'un délinquant suscite la polémique sur les réseaux !

Twitter

Les forces de l’ordre utilisent des gaz lacrymogènes devant des enfants, lors de l’Aïd !

Tout comme les images de ce fêtard frappé et trainé au sol par un policier, cette scène a tourné en boucle sur les réseaux ces dernières heures. Et depuis, cette intervention policière musclée dans le quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie suscite la polémique.

Tout a commencé ce lundi en fin de journée. Les policiers interviennent dans le secteur des Garennes, un ensemble résidentiel plutôt calme. Ils sont à la recherche d’un délinquant multirécidiviste de 18 ans bien connu de leurs services. 

Très vite, le jeune homme trouve refuge dans un pavillon, aux dépens des occupants, qui fêtent l’Aïd-el-Fitr en famille. Les enfants s’amusent dehors et les grands-parents se reposent au salon… C’est alors que les forces de l’ordre se présentent devant le pavillon afin de récupérer le fuyard, qui accepte de se rendre. Mais dehors, un attroupement se forme.

« Ils ont été empêchés de repartir »

Il faut savoir que comme un témoin l’indique, ce quartier est comme un grand village. Et lorsque les habitants ont vu passer ces voitures de police et ces uniformes, beaucoup de monde est sorti afin de voir ce qu’il se passait.

C’est alors que la situation a rapidement dégénéré, sans qu’on sache précisément pourquoi. Les forces de l’ordre n’ont pas cherché à comprendre et ils se sont mis à tirer des grenades lacrymogènes. Plusieurs témoins de la scène déplorent un usage disproportionné de la force. Dont notamment l’utilisation de gaz au milieu d’une foule composée de familles et surtout d’enfants. 

Source : Le Parisien
0