Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Déclaration d’impôts : ces éléments que vous pouvez encore modifier

Publié par Elodie GD le 12 Juin 2023 à 20:41

Avis aux retardataires : il n’est désormais plus possible de faire sa déclaration d’impôts. Cependant, les contribuables peuvent toujours y apporter des modifications. En voici quelques-unes !

>> A lire aussi : Impôts : une erreur du fisc sème la pagaille dans de nombreuses déclarations

Majoration d’impôts et intérêts pour les retardataires

C’est terminé. Le 8 juin dernier a marqué la fin du délai imparti pour valider sa déclaration d’impôts. Autrement, on s’expose à des pénalités : une majoration d’impôts et/ou des intérêts de retard.

La majoration peut aller de 10% à 40%, suivant la période à laquelle vous avez finalement déposé votre déclaration.

Toutefois, les contribuables peuvent encore y apporter quelques modifications. En effet, il ne suffit pas de valider sa fiche dans les délais, mais également la remplir comme il faut. Cependant, les erreurs restent fréquentes.

>> A lire aussi : Impôts : attention, oublier de déclarer cryptos et NFT peut vous coûter très cher !

Quels éléments peut-on encore modifier ?

Heureusement, la déclaration reste accessible jusqu’au 28 juin 2023. Attention, certaines modifications peuvent vous exposer à des pénalités ! Et ce, à cause de la taxation corrective. C’est pourquoi il n’est recommandé d’apporter des modifications qu’en cas d’erreur.

Selon MoneyVox, certains éléments sont plus importants à modifier que d’autres. Parmi eux, on retrouve la case « parent isolé » . En effet, en cochant la case « T », il est possible de bénéficier d’une demi-part supplémentaire et d’abaisser ses impôts. La case peut également être cochée si votre enfant est en garde alternée. Dans le cas où vous n’êtes plus un parent isolé, mais que vous l’avez été au cours des cinq dernières années et que vous vivez toujours seul, il faut cocher la case « L ».

Déclarer une pension ou des dons aux associations

Autre élément à modifier : la case réservée aux dons. Si vous effectuez des dons aux associations ou à un syndicat, il faut cocher une case. La case « 7UD » pour les dons aux associations, la case « 7UH » pour les dons aux partis politiques et la case « 7AC » pour les cotisations syndicales.

Si un proche nous verse régulièrement de l’argent, il faut cocher la case « 1AO ». Ainsi, ceux qui vous versent une pension peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts.

Les étudiants ayant un job doivent également cocher une case. La ligne « 1CJ-1DJ » leur est réservée.

D’autres éléments comme la case des enfants en bas âge, des étudiants à charge ou encore celle des revenus de patrimoines peuvent encore être modifiés.

>> A lire aussi : Impôts : qui sont les personnes ciblées pour les nouveaux contrôles fiscaux ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.