Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Insultes de Cyril Hanouna au député Louis Boyard : l’Arcom inflige une amende record à C8

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 10 Fév 2023 à 8:29

Les insultes proférées à l’antenne par Cyril Hanouna contre le député Louis Boyard ont valu une amende à sept chiffres à la chaîne C8.

À lire aussi : « Je suis sanguin » : Cyril Hanouna sort du silence après son clash avec Louis Boyard

Le verdict est tombé : la chaîne C8 se voit infliger une amende record de 3,5 millions d’euros à la suite des insultes proférées dans l’émission TPMP. Pour rappel, l’animateur Cyril Hanouna a tenu des propos injurieux à l’encontre de Louis Boyard, le 10 novembre 2022. « Abruti », « tocard », « t’es une m*rde », s’est-il permis de dire au député de La France Insoumise. L’Arcom, l’ex-CSA, estime qu’ils « ont porté atteinte aux droits de l’invité, au respect de son honneur et de sa réputation ».

Par ailleurs, cette séquence « traduisait une méconnaissance par l’éditeur de son obligation de maîtrise de son antenne », a ajouté le régulateur des médias. C8 est aussi mise en demeure de se conformer à ses obligations en matière d’honnêteté et d’indépendance de l’information. Selon les explications de l’Arcom, le jeune député n’a pas pu librement exprimer son point de vue sur les agissements du milliardaire Vincent Bolloré. Ce dernier est le propriétaire du groupe Canal+ dont fait partie la chaîne.

Cyril Hanouna récidive

L’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique estime ainsi que l’émission TPMP n’a pas été réalisée « dans des conditions qui garantissent l’indépendance de l’information ». Ayant obtenu gain de cause, Louis Boyard a réagi sur Twitter.

De son côté, Cyril Hanouna s’est aussi exprimé dans le talk-show de C8, le 9 février dernier. « On prend acte de la décision de l’Arcom et on va se réserver le droit de voir ce qu’on va faire après », fait-il savoir. Selon les informations rapportées par nos confrères de Huffington Post, la chaîne a décidé de déposer des recours à la CEDH (Cour européenne des droits de l’homme). L’objectif était de lever les sanctions au nom de la liberté d’expression. Seulement, la juridiction a approuvé la décision du gendarme des médias.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que C8 se retrouve dans cette situation. Déjà en 2017, la chaîne écopait d’une amende de 3 millions d’euros en raison d’un canular jugé homophobe diffusé à l’antenne. Une fois encore, le trublion du PAF dépassait les limites. Pour rappel, il s’était fait passer pour un homme bis*xuel. L’animateur s’entretenait alors par téléphone avec des personnes répondant à son annonce. Voilà de quoi provoquer un immense tollé. Ainsi, l’Arcom se devait de sanctionner la chaîne et son présentateur.

À lire aussi : Avenir de TPMP : l’Arcom vient de rendre son verdict pour Cyril Hanouna et sa bande !

Le torchon brûle entre Canal+ et la ministre de la culture

En janvier dernier, Cyril Hanouna déclarait sur le plateau de TPMP : « Privatisez-moi ça ». L’animateur de C8 lançait un appel à la privatisation de l’audiovisuel public. Son initiative n’a pas été sans conséquence. Sur France Inter, le 9 février dernier, Rima Abdul Malak a fait savoir que c’était « inadmissible ». Il s’agit en effet d’une mesure avancée par Marine Le Pen, patronne du Rassemblement national. Cette décision de l’Arcom semble également pencher en faveur de la ministre de la Culture qui a désormais le groupe Canal+ dans son collimateur.

À lire aussi : Louis Boyard : sa présence dans un clip de rap choque les internautes (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.