Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Les utilisateurs refusent de payer, malgré les clôtures de sites de téléchargement illégaux

Publié par Celine Spectra le 28 Mai 2023 à 7:33

Depuis un certain temps, l’Arcom s’efforce de fermer les sites Web sur lesquels vous pouvez regarder ou télécharger des contenus illégalement. Mais cela ne fonctionne pas très bien, car seules quelques personnes abandonnent et utilisent à la place des options légales.

En effet, les sites Web illégaux changent constamment d’adresses Web, ce qui rend difficile de les retrouver.

>> À lire aussi : Pornhub, Xvideos, Xnxx, Xhamster et Tukif : L’Arcom accélère les démarches pour bloquer les sites

Arcom aide à réglementer ce que nous regardons et téléchargeons en ligne

L’Arcom travaille très dur pour empêcher les sites de streaming illégaux de partager des films et des émissions de télévision sans autorisation. Grâce à leurs efforts, le nombre de personnes utilisant ces sites a diminué de 23 %.

L’Arcom a reçu de nombreuses demandes de la part de personnes détenant les droits sur des films et des émissions de télévision. Au cours des derniers mois, ils ont reçu environ 40 de ces demandes, ce qui représente 166 sites Web différents auxquels il a été demandé de cesser de partager du contenu illégal. Dernièrement, il s’est vu confier le pouvoir de bloquer rapidement les sites qui auraient déjà été surpris en train d’enfreindre la loi, sans avoir à aller devant les tribunaux à chaque fois. Ce qui rend les démarches beaucoup plus rapides… Néanmoins, des difficultés subsistent.

>> À lire aussi : TPMP : l’Arcom saisie après une nouvelle séquence homophobe sur le plateau

Pexels

46 % ont abandonné la recherche de téléchargements illégaux

L’Arcom est satisfait de leurs résultats, mais il reste encore du travail à faire. En effet, certains sites Web vous permettant de télécharger des films gratuitement continuent d’apparaître et de se déplacer.

L’Arcom est d’ailleurs convaincu que bloquer ces sites ne suffit pas, surtout pour des sites comme wawacity, zoneannuaire. Ou bien encore zonetelechargement.

En effet, après avoir bloqué le contenu pirate, une enquête a montré que seulement 7 % des personnes ont commencé à utiliser les options légales. Et seulement 46 % ont abandonné la recherche de téléchargements gratuits. Ce qui est loin d’être suffisant pour les ayants-droits.

>> À lire aussi : Marlène Schiappa dans Playboy : Nouveau rebondissement suite à la divulgation des photos

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
0