Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Retraites : À quoi s’attendre pour la mobilisation de ce jeudi ?

Publié par Victor Adan Vergara le 16 Jan 2023 à 14:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les syndicats semblent tous unis contre le relèvement de l’âge légal de la retraite de 62 à 64 ans. Ils appellent les Français à faire grève et à manifester jeudi 19 janvier. Le gouvernement s’attend à un mouvement important dans les rues pour contester le projet de loi. Un million de personnes pourrait être attendus.

À lire aussi : Une nouvelle pénurie de carburant à venir ? Les syndicats appellent à la grève

Un mouvement social contre la reforme des retraites soutenu par les Français

Selon un sondage Ifop pour le JDD, 68% des Français sont hostiles au projet de loi proposé par le gouvernement Borne. Seulement 29% approuvent ce recul de l’âge légal de départ à la retraite. Chez les actifs, ce chiffre tombe à 24%.

Une pétition en ligne a été lancée par les syndicats sur Change.org. Ils fustigent contre une réforme « injuste et brutale » . Cette dernière avait au bout de quatre jours quasiment 400 000 signatures. Toujours selon le sondage Ifop, 51% des Français soutiennent le mouvement social qui va avoir lieu jeudi.

Cette mobilisation était prévue depuis un petit moment déjà et elle aura bien lieu. Le numéro 1 de la CGT, Philippe Martinez a déclaré ce dimanche sur France 3 : « Ce sera une très, très forte mobilisation. Il faut que ce soit du niveau de 1995, même de 2010 » . Cette première journée de mobilisation contre la réforme des retraites s’annonce très forte. Les syndicats seront donc dans la rue, accompagnés de manifestants.

philippe martinez cgt syndicats france
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT.

À lire aussi : À quel âge pourrez-vous partir à la retraite avec la réforme ? Le gouvernement donne des précisions

1 million de Français attendus dans les rues jeudi 19 janvier

Pour le JDD, Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, qui s’était il y a peu attaqué à Aymerick Caron, a parlé d’« un million » de Français dans les rues. Un souhait que la CGT fait tout pour réaliser. Philippe Martinez souhaite, en effet, des grèves dans les entreprises publiques et privées. Ce dernier explique se fier au « nombre de cars commandés pour aller aux manifestations » , aux « préavis de grève déposés depuis longtemps » dans les services publics et les transports ainsi qu’aux salariés qui les appellent pour demander comment on fait grève.

Le nombre de participants à cette grève est très important pour la suite du mouvement. En effet, avec un million de personnes dans les rues, ils frapperaient un grand coup. Ils pourraient alors s’appuyer sur cette première journée marquante pour continuer la lutte.

greve reforme des retraites france

À noter qu’il y a 12 ans, lors de la mobilisation contre le projet de Nicolas Sarkozy de relever de 60 à 62 l’âge légal de la retraite, le million de manifestants a été dépassé 4 fois. Le record étant de 1 230 000 pour la préfecture et de 3.5 millions, selon les syndicats.

Le ministre du Travail souhaite qu’il n’y ait pas de blocage du pays

La mobilisation de jeudi sera accompagnée de mouvements de grève. Cela fera du 19 janvier un jeudi noir dans l’éducation et les transports. Olivier Dussopt, ministre du Travail, pense aussi qu’il y aura « du monde dans la rue » . Notamment parce qu’il y a « une mobilisation portée par de nombreuses organisations » .

olivier dussopt ministre du travail
Olivier Dussopt, ministre du Travail.

Sur cette grève, le ministre du Travail, affirme : « C’est un droit. Je souhaite que ça ne se traduise pas par un blocage du pays car plein de gens souhaitent continuer à travailler » . Olivier Dussopt martèle qu’il faut « équilibrer le système pour en garantir la durabilité et le faire de manière juste. Toutes les mesures que nous avons travaillées avec les partenaires sociaux et la Première ministre garantissent cette justice » . Il met notamment en avant la revalorisation des petites retraites à 1 200 euros minimum avec cette réforme.

À lire aussi : Fin de vie : Emmanuel Macron fait une nouvelle annonce

0