Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Vaccin Pfizer/BioNTech : ce drame qui vient d’être confirmé

Publié par Céline le 31 Août 2021 à 9:51
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce lundi 30 août, le ministère de la Santé de La Nouvelle-Zélande, a déclaré avoir recensé le premier décès d’une femme suite à une myocardite après avoir reçu une dose du vaccin Pfizer.

Premier cas officiel de myocardie mortelle imputé au vaccin PfizerBioNTech en Nouvelle Zélande

Image Pixabay

Une femme est décédée d’une myocardite à la suite de sa vaccination contre la Covid avec le vaccin Pfizer. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le ministère néo-zélandais de la Santé. Pfizer a immédiatement reconnu que ce type d’effets secondaires existe bel et bien. Néanmoins, il le juge rare.

>>> À lire aussi : Covid-19 : le Conseil scientifique demande d’évaluer le potentiel impact du masque sur l’apprentissage des plus jeunes

Premier cas officiel de myocardite mortelle imputé au vaccin Pfizer

Le Lundi 30 août, la Nouvelle-Zélande a enregistré son premier décès lié au vaccin Pfizer contre la Covid-19. En effet, une femme a subi un effet secondaire rare qui a provoqué une inflammation du muscle cardiaque. Il s’agit du premier cas en Nouvelle-Zélande de décès dans les jours consécutifs à la vaccination lié au vaccin Pfizer.

L’âge de la victime reste inconnu à ce jour. Un groupe d’experts indépendants surveillant la sécurité des vaccins a attribué le décès à la myocardite. Un effet secondaire rare, mais qui reste néanmoins connu du vaccin Pfizer / BioNTech. Pour information, la myocardite est une inflammation du muscle cardiaque limitant la capacité du cœur à pomper le sang. Il peut engendrer des changements dans le rythme cardiaque.

>>> À lire aussi : Covid-19 : le constat très inquiétant du conseil scientifique… il sonne l’alerte !

La société pharmaceutique dit prendre très au sérieux les effets indésirables

La société pharmaceutique américaine a dit prendre très au sérieux les événements indésirables potentiellement associés au vaccin. En effet, elle surveille de prés tous ces événements et elle collecte des informations pertinentes à partager avec les autorités réglementaires mondiales. Lundi, le ministère néo-zélandais de la Santé a néanmoins précisé que les avantages de la vaccination du vaccin Pfizer sont beaucoup plus importants que le risque d’infection par la Covid-19.

>>> À lire aussi : Covid-19 : la très bonne nouvelle que vient d’annoncer Jean-François Delfraissy 

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0