Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Clash

« Finalement, nos impôts servent à payer des petites culottes ! » Joëlle Dago-Serry clash en direct Coralie Dubost ! (vidéo)

Publié par Celine Spectra le 03 Mai 2022 à 10:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Joëlle Dago-Serry intervenait ce lundi 2 mai lors de l’émission « Les Grandes Gueules ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette dernière n’a pas été tendre avec Coralie Dubost  comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous :

éo

« Nos impôts servent à payer 1 500 € de petites culottes par mois ! »

Alain Marschall, présentateur des grandes Gueules, commence l’émission en annonçant la fin de carrière politique de Coralie Dubost, députée de l’Hérault. En effet, celle-ci a indiqué se retirer de la vie publique après avoir été mise en cause sur la réelle utilisation de ses frais de mandat. En réalité, tout a commencé avec un rapport d’un cabinet de ressources humaines transmis au printemps de l’année dernière au déontologue de l’Assemblée nationale. Rapport que nos confrères de Mediapart ont pu consulter.

Et il s’avère que plusieurs collaborateurs de madame Dubost lui reprochent d’avoir imposé des tâches relevant de la sphère personnelle. Mais surtout, d’avoir utilisé ses avances de frais de mandat pour réaliser des dépenses vestimentaires mensuelles de 1500 à 2000 €. Ainsi que des frais de restaurant très importants et des achats de lingerie…

« Encore heureux qu’elle démissionne ! »

Pour Frédéric Hermel, c’est purement inconcevable et il se demande ce qu’ont dans leur tête ces gens-là. Pour lui, en 2021-2022, comment est-il possible de penser que ça va passer crème de s’acheter de la lingerie avec l’argent du contribuable.

Joëlle Dago-Serry est, quant à elle, beaucoup plus virulente et estime qu’il est normal qu’elle démissionne. « Encore heureux, c’est le moindre mal. Quand je vois ce que je remplis à l’Urssaf chaque mois… » Elle continue en déclarant que tout le monde vient de remplir sa déclaration d’impôt. Et qu’en septembre, cela va nous tomber sur la tête tel un coup de bambou. Et de savoir que notre argent sert à acheter des petites culottes… « Bah moi, tu vois, j’ai envie de dire au revoir. »

0