Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Grégory : Cette nouvelle piste qui pourrait relancer l’enquête

Publié par Léa Lecuyer le 29 Mar 2023 à 19:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Le corps de Grégory Villemin, âgé de 4 ans, avait été retrouvé ligoté dans la Valogne. Alors que l’enquête n’est toujours pas élucidée trente-neuf ans plus tard, cette affaire, qui a secoué la France entière, pourrait prendre un nouveau tournant.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Il ne l’a pas enterrée profond » : L’ex-codétenu de Cédric Jubillar réitère ses accusations

Analyses ADN toujours en cours

Le corbeau, Murielle Bolle, Bernard Laroche, tant de personnages composent ce fait divers terrifiant. Si depuis le 16 octobre 1984 et la découverte du corps du petit Grégory, les investigations sont toujours en cours, l’auteur du meurtre n’a pourtant jamais été retrouvé.

La suite après cette publicité

Toutefois, des expertises génétiques qui ont été ordonnées en 2021, pourraient bien relancer l’affaire. En effet, des pièces à conviction ont été analysées, dont l’anorak bleu de l’enfant, et ont permis de récupérer neuf traces d’ADN inconnues.

Les scientifiques tentent ainsi d’identifier de l’ADN par parentalité. Cette méthode permet de retrouver toutes les personnes qui ont un ADN semblable à celui de la mère ou du père de Grégory, à hauteur de 50%. Étant donné que le Fichier national automatisé des empreintes génétiques n’a pas détecté d’empreintes correspondant à un individu, les enquêteurs essayent de découvrir « un lien de parentèle ».

Le procureur général de Dijon a ainsi indiqué que « les investigations génétiques sont toujours en cours avec des délais qui peuvent paraître longs, mais qui se comprennent vu la complexité du recueil des échantillons et de la nature des recherches à effectuer ».

La suite après cette publicité

À lire aussi : Leslie et Kevin : l’étonnant point commun avec l’affaire Jonathann Daval

Affaire Gregory : Cette nouvelle piste qui pourrait relancer l'enquête

L’avocat des parents de Grégory garde « bon espoir »

La suite après cette publicité

Si dans les années 80, les parents du petit Grégory ont été très médiatisés, ils veulent aujourd’hui rester éloignés des caméras. Cependant, une seule chose continue de les motiver : retrouver le bourreau de leur fils.

« Jean-Marie et Christine Villemin, eux, restent déterminés et ne baissent pas les bras », a expliqué Me Thierry Moser, l’un de leurs avocats. « Ils attendent toujours qu’un jour, une information capitale soit révélée », poursuit-il.

Alors que le procureur général de Dijon évoque la poursuite « d’autres investigations », Me Thierry Moser espère que « certaines personnes qui savent des choses, finissent par parler ». Il garde « bon espoir » de voir enfin l’enquête se résoudre.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Maddie McCann : une adolescente polonaise assure être la fillette recherchée