Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Il ne l’a pas enterrée profond » : L’ex-codétenu de Cédric Jubillar réitère ses accusations

Publié par Gabrielle Nourry le 20 Mar 2023 à 11:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

L’ancien codétenu de Cédric Jubillar, Marco, a témoigné en exclusivité dans Sept à huit ce dimanche 19 mars. Il maintient ses accusations à l’encontre du mari de l’infirmière et affirme que le père de famille aurait avoué le meurtre de Delphine Jubillar. Un témoignage important dans cette affaire qui semble au point mort.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Delphine Jubillar : son corps bientôt retrouvé ? Ses amies partagent les résultats de leurs recherches

Un ancien codétenu de Cédric Jubillar sort du silence

La disparition de Delphine Jubillar dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 est l’une des plus grandes affaires criminelles de ces dernières décennies. Son mari, Cédric Jubillar, est le suspect numéro un, mais le père de famille ne cesse de démentir les accusations.

La suite après cette publicité

Ce dimanche 19 mars, TF1 a consacré un numéro spécial de Sept à huit à cette affaire. Pour l’occasion, l’ancien codétenu de Cédric Jubillar, un certain Marco, s’est exprimé pour la première fois face aux caméras. L’individu qui a passé près de 20 ans de sa vie en prison pour des affaires de braquage est revenu sur les échanges qu’il a eus avec le mari de l’infirmière.

Le peintre plaquiste, qui a récemment fait une nouvelle demande de remise en liberté, « se prenait pour une star. Il n’arrêtait pas de taper au mur : ‘regarde, je passe à la télé’. Il m’a dit : ‘mes autographes vont valoir de l’argent plus tard’. » « Il criait qu’il voulait sortir parce qu’il n’y a pas de preuves. Pas, ‘je suis innocent’. Il disait : ‘il n’y a pas de preuves contre moi' » précise l’ancien codétenu de Cédric Jubillar.

delphine cedric jubillar
La suite après cette publicité

À lire aussi : Cédric Jubillar : Manipulateur, impulsif… Ce que dévoile son enquête de personnalité

Le corps de l’infirmière enterré peu profond ?

Marco se souvient des récits de son voisin de cellule, au sujet de sa femme. Un soir, Cédric Jubillar aurait découvert que Delphine envoyait des messages à son amant. « Et il me dit : ‘je lui ai arraché le téléphone et c’est là que j’ai vrillé. J’ai pété les plombs et je m’en suis débarrassé«  révèle l’ancien détenu.

La suite après cette publicité

Selon cet ex-braqueur, Cédric Jubillar n’a jamais clairement reconnu le meurtre, mais aurait fait de troublantes confidences. Le père de famille se serait montré inquiet en raison de la météo et aurait eu peur que le corps de l’infirmière soit découvert.

« ‘Par rapport au temps comme ça, s’il pleut beaucoup, les animaux, ils mangent les corps ? Ça peut remonter ?’ Parce qu’il ne l’a pas enterrée profond. C’était pas profond, donc il a peur que ça remonte, que ça ressurgisse » indique Marco.

Des déclarations qui sont bien différentes de celles livrées par l’artisan plaquiste aux enquêteurs. Reste à savoir quel crédit faut-il apporter aux accusations de cet ancien détenu ?

La suite après cette publicité

À lire aussi : Delphine Jubillar : Son corps bientôt retrouvé « au fond de l’eau » ?