Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Maddie : Un test de reconnaissance faciale avec celle qui prétend être la fillette donne enfin des réponses

Publié par Elodie GD le 22 Mar 2023 à 8:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ava-X a tranché. La jeune Allemande, Julia Faustyna, qui était certaine d’être Maddie McCann, a fait l’objet d’un test sur le logiciel d’intelligence artificielle. Présenté comme étant fiable à « 90% », il a émis un résultat sans appel.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Maddie McCann : celle qui prétendait être la fillette victime d’un trafic sexuel ?

Maddie McCann de retour ?

La suite après cette vidéo

Depuis le 3 mai 2007, les McCann vivent dans l’incertitude. Alors qu’ils étaient en vacances dans un complexe hôtelier de Praia de Luz, au Portugal, leurs vies basculent. De retour dans leur chambre après une rapide sortie, leur fille Maddie, âgée de 4 ans, a disparu. Près de seize ans plus tard, l’enquête piétine encore.

La suite après cette publicité

Il y a quelques semaines, de gros rebondissements ont remis les McCann sous le feu des projecteurs. Julia Faustyna, une Allemande de 21 ans résidant en Pologne, affirme être Maddie McCann. Et si la jeune femme n’a aucune preuve tangible, pour elle, il n’y a aucun doute.

Maddie McCann, logiciel reconnaissance artificiel

>> A lire aussi : La jeune fille qui pense être Maddie McCann veut mettre fin à ses jours

La suite après cette publicité

« Vous pouvez vous épargner les tests ADN »

Depuis le buzz, Julia se fait discrète. Mais elle intrigue encore. C’est pourquoi une entreprise suisse s’est penchée sur l’affaire. Pour ce faire, elle a eu recours à un logiciel de reconnaissance facial : Ava-X. Un logiciel qui émet des résultats « sûrs à 90%«  .

Son jugement est sans appel. « Il est pratiquement impossible que la jeune Polonaise soit Maddie » , a déclaré Christian Fehrlin, le patron d’Ava-X au média Blick. « Aucune correspondance n’a pu être trouvée […] Vous pouvez vous épargner les tests ADN » , a-t-il conclu.

La suite après cette publicité

En effet, Julia, qui réside désormais aux Etats-Unis, effectue en ce moment une batterie de tests ADN visant à déterminer ses origines. Si elle semble de moins en moins sûre d’être Maddie McCann, elle reste toutefois persuadée de ne pas être la fille biologique de ses parents.

>> A lire aussi : Affaire Maddie McCann : quinze ans après la disparition de la petite, de nouvelles preuves apparaissent !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.