Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Maddie McCann : quinze ans après la disparition de la petite, de nouvelles preuves apparaissent !

Publié par Celine Spectra le 05 Mai 2022 à 10:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que nous apprenions, dernièrement, l’enlèvement et l’agression sexuelle d’une petite fille de 11 ans… Quinze ans après la disparition de la petite Madeleine McCann, au Portugal, M. Wolters, porte-parole, a indiqué avoir de nouvelles preuves contre l’accusé !

Affaire McCann : quinze ans après la disparition de la petite, de nouvelles preuves apparaissent !

YouTube

De nouvelles preuves font surface au sujet de l’Affaire McCann

L’enquête sur la disparition de la petite Madelaine, 4 ans, il y a quinze ans au sud du Portugal, avance grâce à de nouvelles preuves qui visent le principal suspect ! C’est en tout cas ce qu’indique un porte-parole du parquet allemand à une télévision portugaise ce mardi 3 mai. Selon lui, ils ont découvert de nouveaux éléments, de nouvelles preuves, pas médico-légales, mais tout de même des preuves.

Ce 22 avril, le ministère public portugais avait indiqué la mise en examen d’un suspect en Allemagne, à la suite d’une enquête menée en coopération avec les autorités anglaises et allemandes. Jusqu’alors, son identité ou bien encore la nature des soupçons pesant sur lui n’avaient aucunement été précisées. Mais il s’avère que d’après la justice allemande, il s’agit d’un pédophile multirécidiviste ayant résidé plusieurs années dans le sud du Portugal.

Aucun alibi pour le principal suspect

Cet homme, qui purge actuellement une peine pour avoir violé une Américaine de 72 ans en 2005 au Portugal, avait déjà été identifié par les enquêteurs en 2020. Depuis, il est suspecté du meurtre de la petite fille. Mais M. Wolters va même plus loin en assurant être convaincu qu’il est le meurtrier de Madeleine McCann. Même s’il refuse toujours de dévoiler des détails de l’enquête et aussi les précisions sur des expertises réalisées dans un van lui ayant appartenu.

Selon l’enquête allemande, le suspect aurait échangé de nombreuses fois au téléphone le 3 mai 2007 à proximité du complexe hôtelier où a disparu Maddie. Les enquêteurs sont donc désormais à la recherche de la personne avec qui il a discuté. Interrogé sur l’existence d’un alibi, M. Wolters est en tout cas catégorique ! Cet homme n’en a aucun.

Source : Le Parisien
close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0