Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Cinq policiers accusés de meurtre d’un Afro-américain après une arrestation brutale

Publié par Elodie GD le 27 Jan 2023 à 19:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tyre Nichols avait 29 ans. Le 10 janvier dernier, il est décédé dans un hôpital de Memphis (Tennessee), trois jours après une interpellation jugée brutale. Les cinq policiers ayant procédé à son arrestation ont été incarcérés ce 26 janvier, pour me*rtre.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Trois policiers vi*lent des femmes et diffusent les images sur Whatsapp

Un Afro-américain brutalisé par des policiers

La suite après cette vidéo

Une nouvelle affaire de violences policières secoue les États-Unis. Cette fois, elle concerne un jeune homme de 29 ans, Tyre Nichols, interpellé dans le cadre d’une infraction routière. Une interpellation qui a eu lieu le 7 janvier dernier. Une fois maîtrisé par les forces de l’ordre, le jeune homme s’est plaint de difficultés respiratoires. Il a immédiatement été transporté à l’hôpital, où il a rendu son dernier souffles trois jours plus tard.

La suite après cette publicité

Pour sa famille, il n’y a aucun doute : les agents de police ayant procédé à son interpellation sont les responsables. Après visionnage des documents judiciaires, elle soutient qu’il s’agissait d’une arrestation brutale. Des déclarations appuyées par l’avocat de la famille, qui affirme que « la police l’a battu au point qu’il était méconnaissable » .

>> A lire aussi : Des policiers rouent de coups un homme interpellé… Les images font froid dans le dos

La suite après cette publicité

« Je m’attends à ce que vous soyez scandalisés »

Les agents, tous Afro-américains, livrent une tout autre version. Selon eux, une « confrontation a eu lieu » et le suspect « s’est enfui ». Malgré tout, ils ont été inculpés puis licenciés la semaine dernière. Ils sont visés par les chefs d’accusation suivants : me*rtre, coups et blessures, enlèvement…

Une enquête interne ouverte par la police a démontré que les agents mis en cause avaient fait usage de la force de façon excessive. Ce 25 janvier, Cerelyn Davis, la cheffe de la police de Memphis a déclaré que les cinq agents étaient « directement responsables des violences physiques commises sur Tyre Nichols » . Selon elle, il ne s’agit « pas seulement d’une erreur professionnelle, mais aussi d’un manque d’humanité » . « Cet acte est odieux, irresponsable et inhumain » , a-t-elle appuyé.

La suite après cette publicité

Pour l’heure, les vidéos de l’arrestation n’ont pas encore été rendues publiques. Elles devraient l’être au cours des prochains jours. « Je m’attends à ce que vous soyez scandalisés » , a déclaré la cheffe de la police, en faisant allusions aux enregistrements. Elle espère même que, une fois dévoilés, ces derniers engendrent des manifestations. C’est pourquoi elle a appelé à ne pas « inciter à la violence et à la destruction » . Et pour cause… cette affaire rappelle le me*tre de Georges Floyd, qui avait perdu la vie au cours d’une arrestation, en 2020.

>> A lire aussi : Elle fait une fausse couche et accuse la police d’être responsable de violences

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.