Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Du dégoût, de l’horreur » : le terrible témoignage de la mère d’une prostituée de 14 ans

Publié par Alicia Trotin le 28 Mar 2023 à 8:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Ce 27 mars 2023, le procès d’Assia, prostituée à ses 14 ans, s’est ouvert. Une sombre histoire d’emprise qui fait froid dans le dos. La jeune fille va être amenée sur des sites d’escortes quand son petit ami de l’époque est soupçonné d’être son proxénète. Sa mère s’est battue pendant des années pour retrouver sa fille et pour ce procès.

La suite après cette publicité

À lire : « Des filles de 15 ans qui se prostituent » : Zone interdite choque avec son reportage sur les enfants placés

Assia, prostituée à 14 ans

Placée par les services sociaux

La suite après cette publicité

Tout commence lorsque la mère d’Assia, Jennifer Pailhé, perd la garde de l’adolescence. En effet, à l’époque, les services sociaux estiment qu’il n’y pas un assez bon équilibre familial pour que la jeune fille puisse grandir avec sa mère. Elle est donc envoyée dans un centre en Charente, dont elle va rapidement fuguer.

Assia va alors rencontrer un jeune homme de 17 ans qui va exercer une grande emprise sur elle, jusqu’à la convaincre de se prostituer. Sa mère va apprendre que sa fille n’est plus au foyer et va donc tout faire pour la retrouver. Elle va se transformer en enquêtrice et va éplucher les sites d’escortes et de films X.

À lire aussi : « Acheter un acte sexuel est interdit par la loi » : Avez-vous déjà croisé ses panneaux de signalisation anti-prostitution ?

La suite après cette publicité

L’horrible enquête de la mère

Dans un entretien accordé à BFM TV, elle explique que cette enquête va être terrible, elle va aller jusqu’à se faire passer pour un homme pour trouver Assia.

« Au début, c’est surtout du dégoût, de l’horreur. Je ne comprends pas comment ma fille, mon bébé de 14 ans, peut avoir écrit ces annonces que j’ai lues avec des passes tarifées. »

La suite après cette publicité
Jennifer Pailhé, mère d’Assia – BFM TV

Lorsqu’elle comprend le responsable de cette histoire, elle commence à faire de multiples trajets entre Paris et Toulouse afin de récupérer sa fille. C’est dans la souffrance qu’elle va voir dans quoi Assia est tombée, impuissante face à cet enfer.

« Je tombe directement sur les échanges entre elle et les clients. Je vois les messages, je vois les tarifs, je vois les pratiques, je vois même les photos de ces hommes dénudés. »

La suite après cette publicité

Le retour à la maison

Assia va heureusement faire son retour à la maison lorsqu’elle tombe enceinte. C’est à ce moment que son proxénète présumé et petit ami de 17 ans va être mis en détention provisoire. Catastrophée par cette histoire qui aura duré trois années, Jennifer Pailhé espère que sa fille va pouvoir parler à l’accusé et s’exprimer durant ce procès.

La suite après cette publicité

Selon les chiffres officiels du gouvernement, il y aurait entre 7 000 et 10 000 mineurs qui seraient concernés, en France, par la prostitution. C’est pourquoi, pour la mère d’Assia, cette parole peut lui permettre de mieux se reconstruire après ce procès, mais également donner la possibilité à d’autres familles de se sortir de là.

« J’attends que le gouvernement se saisisse vraiment de la problématique parce que je pense que moi, personnellement, la seule chose qui pourra un petit peu adoucir ma peine ça serait que ce procès permette à d’autres familles d’avoir cette reconnaissance de victimes. »

La suite après cette publicité

À lire aussi : Sugarbabies : La prostitution cachée derrière une vie de luxe ? (vidéo)