Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Etranglements, punaises plantées dans la peau : un enfant de 6 ans « sème la terreur » dans une école

Publié par Gabrielle Nourry le 28 Sep 2022 à 8:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce jeudi 22 septembre, plusieurs parents d’élèves se sont rassemblés devant l’école du Val de Mad, en Meurthe-et-Moselle. La raison ? Un enfant de 6 ans sème la terreur dans l’établissement, il a des comportements violents envers ses camarades et les enseignants depuis un an et demi.

Publicité

A lire aussi : Des parents se bagarrent à l’arme blanche devant l’école de leurs enfants le jour de la rentrée

Un enfant de CP terrorise ses camarades et le personnel de l’école

Jeudi 22 septembre, des parents d’élèves ont manifesté devant l’école du Val de Mad située dans la commune de Vandelainville. Ce rassemblement fait suite au comportement d’un enfant de 6 ans qui perturbe la tranquillité de l’établissement scolaire. En effet, l’élève de CP a des comportements particulièrement violents.

Publicité
ecole enfant

Selon les parents d’élèves, cet enfant « sème la terreur: des petits de la maternelle au personnel de l’école, il ne craint personne, distribuant coups de pied, coups de poing, claques, croche-pieds. Et même des étranglements ! » .

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

L’élève de 6 ans aurait des comportements violents depuis un an et demi envers ses camarades mais aussi le corps enseignant. « Enfants et enseignants en danger » , peut-on lire sur la banderole étendue devant l’école. Une mère de famille dénonce l’attitude de cet enfant : « Il a décroché des punaises du mur pour les planter dans les bras des autres » , détaille-t-elle.

Publicité

A lire aussi : Un enfant de 4 ans se rend à l’école avec une arme chargée

Les parents du garçon semblent démunis face à cette situation

« Mon enfant a peur, il ne veut plus aller à l’école » , précise une mère de famille devant l’école auprès de l’Est Républicain. En raison des nombreuses accusations, la famille du garçon de 6 ans a réagi et explique les raisons de son comportement violent. L’enfant aurait notamment été victime d’harcèlement.

Publicité

« Depuis un an et demi, mon petit-fils est harcelé. En fait, il est comme ça depuis qu’une assistante maternelle lui a donné une paire de gifles dans la figure alors qu’il n’avait que 4 ans » , explique notamment sa grand-mère. La famille de l’élève de CP semble démunie.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

« Notre priorité est de respecter les droits des uns et des autres et donc de faire revenir à l’école un environnement d’apprentissage serein, tout en préservant ce très jeune enfant de toute forme de stigmatisation » , a réagi l’académie de Nancy-Metz auprès de BFM TV. Plusieurs mesures ont été prises puisque l’enfant est désormais « encadré par un service civique » . Le rectorat attend le bilan du centre médico-psycho-pédagogique. Selon les résultats, le garçon pourrait bénéficier de cours à besoins particuliers.

A lire aussi : Le Ministre de l’Éducation nationale provoque (encore) la colère des parents avec le nouveau calendrier scolaire

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.