Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une jeune gendarme de 25 ans se suicide dans sa caserne

Publié par FJ le 05 Mai 2023 à 14:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un fait divers des plus bouleversants. Ce mercredi 3 mai 2023, la gendarmerie de Saint-Amand-Montrond, dans le département du Cher a été le théâtre d’un véritable drame.

La suite après cette publicité

Et pour cause, une jeune gendarme de 25 ans s’est suicidée au sein de l’établissement, selon les informations de France 3. Elle était en poste depuis deux ans.

gendarmerie suicide caserne jeune
© Pixabay

>>> À lire aussi : Suicide au centre commercial à La Défense : ce que l’on sait

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Une hausse des suicides

C’est un fléau qui prend de plus en plus d’ampleur. Les suicides sont malheureusement davantage nombreux au sein de la gendarmerie. Des actes de désespoir qui font souvent suite à des conditions de travail on ne peut plus difficiles et qui deviennent compliquées à gérer au quotidien.

Et le pire dans tout cela, c’est que l’âge des gendarmes qui passent à l’acte baisse. Pour preuve, ce mercredi 3 mai 2023, c’est une jeune femme de 25 ans qui a mis fin à ses jours dans sa caserne de Saint-Amand-Montrond, dans le département du Cher.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Trois policiers agressés à coups de barre de fer : les images chocs dévoilées (vidéo)

Une jeune gendarme met fin à ses jours

Ce sont nos confrères de France 3 qui ont rapporté l’information. C’est avec son arme de service qu’elle a mis fin à ses jours. La militaire était en poste depuis deux ans. Une enquête a été ouverte par la procureure de la République de Bourges, Céline Visiedo, afin de faire la lumière sur cette sombre affaire.

La suite après cette publicité

Et d’après les premiers éléments de celle-ci, le problème ne viendrait pas de sa hiérarchie. La jeune gendarme vivait seule dans son appartement de fonction et aucune lettre d’explication n’a été laissée avant son suicide. Une cellule psychologique a été également mise en place au sein de la caserne.

>>> À lire aussi : Une jeune gendarme varoise meurt d’un accident par balle avec son arme de service

À lire aussi :

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.