Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Los Angeles: un homme commet l’impensable envers des SDF!

Publié par Elodie GD le 13 Juin 2020 à 7:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce sont des scènes dignes d’un film d’horreur qui se produisaient dans les rues de Los Angeles. Dans la ville de Huntington Beach, plusieurs SDF ont été hospitalisés après avoir présenté les mêmes symptômes. Jusque là rien d’étrange, mais un homme se cacherait  en réalité derrière tout ça. William Robert Cable 38 ans, est accusé d’avoir empoisonné plusieurs sans-abris avant de les filmer.

La suite après cette publicité
Un homme empoisonne des sdf à Los Angeles

A lire aussi: La vie de cette SDF dormant avec ses chiens va être bouleversée 

La suite après cette vidéo

L’homme visait les sans-abris de Los Angeles

William Robert Cable procédait toujours de la même manière. Il abordait des SDF à qui il proposait de la nourriture. Pour les convaincre de manger, il leur promettait de leur offrir de la bière. Dans les plats se trouvait une substance toxique équivalente à celle que l’on trouve dans les sprays de défense. Cette substance entraînait ensuite des vomissements, de violentes douleurs gastriques et des difficultés respiratoires chez les victimes. Avant qu’elles ne soient prises en charge, il s’amusait à filmer leur souffrance.

La suite après cette publicité

Des victimes plus vulnérables

Selon le procureur Tood Spitzer, William Robert s’en prenait aux sans-abris car ils étaient plus fragiles. « Ces êtres humains ont été visés parce qu’ils sont vulnérables. Ils ont été empoisonnés dans le cadre d’une forme de divertissement pervers ». a-t-il déclaré. Il aurait fait huit victimes en tout à Los Angeles. Cependant, les autorités restent prudentes et appellent la population à signaler d’autres victimes du suspect.

La substance utilisée pour empoisonner les SDF était de l’oléorésine de capsicum, elle serait « deux fois plus puissante que le spray au poivre utilisé par la police ». L’homme a eu recours à cette méthode dans le simple but de se divertir. S’il est reconnu coupable, William Robert est passible de 19 ans d’emprisonnement.

La suite après cette publicité

A lire aussi: Confinement : des SDF verbalisés pour ne pas avoir respecté la quarantaine !

Source: 20 Minutes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.