Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Elle tue ses jumeaux et passe 4 jours avec leurs corps

Publié par Elisa GERLINGER le 27 Avr 2021 à 8:28

Une maman est accusée d’avoir tué ses deux bébés jumeaux. Elle aurait ensuite passé quatre jours avec leurs deux corps sans vie.

mère bébés

>>> A lire aussi: Drame : un garçon de 7 ans tué par balle dans une voiture

Ce jeudi 23 avril, la police de New York a fait une sordide découverte chez Danezja Kilpatrick. Alors que les agents se sont rendus chez elle après un appel d’un proche, ils sont tombés sur deux bébés morts. En effet, cette maman est soupçonnée d’avoir tué ses bébés jumeaux et d’être restée avec leurs corps pendant quatre jours. Selon le New York Post, elle aurait mis du désinfectant Pine Sol dans leurs biberons de lait pour les empoisonner.

Un choc pour sa famille

Elle a ensuite fait couler de l’eau chaude sur les enfants tout en les déposant dans la baignoire. Dakota se serait noyée tandis que Dallis aurait survécu. Danezja a mis son bébé mort dans une serviette rose avant de le placer dans un sac en plastique noir des le mettre sous l’évier de la cuisine. L’autre jumeau a ensuite été retrouvé couché sur le ventre dans un berceau avec un couteau dans la tête, selon le procès-verbal.

Ce fut un choc pour la soeur de la coupable lorsqu’elle s’est rendue chez elle pour aider avec les enfants. « Dès que je suis entré, j’ai su que quelque chose n’allait pas. Quelque chose me donnait de mauvaises vibrations … Il n’y avait pas de vêtements pour bébés, pas de biberons. » , a déclaré Quanteya Kilpatrick au New York Daily News.

>>> A lire aussi: Choc : une fonctionnaire de police tuée à l’arme blanche

Elle reconnait les faits

« Les bébés ne m’ont pas laissé dormir. J’ai juste abandonné et j’ai arrêté de m’en soucier. Je ne me souciais pas des bébés, c’est pourquoi je les ai empoisonnés » , a déclaré l’accusée. Kilpatrick a été accusé de deux chefs chacun de meurtre au premier et au deuxième degré, de possession criminelle d’une arme au quatrième degré et de deux chefs de mise en danger du bien-être d’un enfant.

Sa prochaine comparution devant le tribunal est prévue pour le 21 mai. Si elle est reconnue coupable, Kilpatrick risque la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle.

>>> A lire aussi: Cette grand-mère aurait tenté de tuer ses petits-enfants dans un incendie

0