Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Le corps de Delphine Jubillar au fond d’un « trou d’eau » ? Nouvelles révélations troublantes

Publié par Mia le 22 Mar 2022 à 12:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cédric Jubillar aurait encore eu des mots troublants et très suspects face à un journaliste. Ce jeudi 17 mars dernier sortait justement le livre Le Mystère Jubillar écrit par le reporter Ronan Folgoas. Ce dernier a interrogé Cédric Jubillar et lors de son entretien le suspect aurait avoué sa technique pour « cacher un corps » . Voici ce qu’il aurait déclaré.

suspect cedric jubillar cacher un corps

>>> A lire aussi : Delphine Jubillar : Son corps retrouvé dans quelques jours ?

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Cédric Jubillar : Son endroit « idéal » où cacher un corps

Dans son livre, Ronan Folgoas décrit plusieurs cas de figure où Cédric Jubillar aurait eu un comportement suspect. Dépeint comme un psychopathe par les psychologues, il aurait également eu des mots glaçants face à son intervieweur. Les deux hommes auraient notamment eu une conversation très étrange, « loufoque » , au sujet de comment cacher un corps. Une technique de recel de cadavre dévoilée par Cédric Jubillar lors de leur rencontre.

Selon Cédric Jubillar, la meilleure façon de cacher un corps, c’est de le plonger dans un point d’eau. Pour cause, l’effet de l’eau sur un corps mort est assez efficace. Le cadavre se décompose et finira par couler à cause de la putréfaction. D’après Ronan Folgoas, Cédric Jubillar aurait parlé de cette technique pour cacher un corps à une voisine. « Il lui avait parlé de ce trou d’eau comme d’un endroit idéal pour cacher un corps » , a écrit le journaliste dans son ouvrage.

Le point d’eau en question, proche du domicile du couple, a été pompé et vidé et aucun corps n’a été trouvé. Cependant, cela a éveillé les soupçons des enquêteurs qui comptent maintenant chercher dans tous les points d’eau à proximité de la maison des Jubillar. Les chercheurs vont aussi refouiller ce point d’eau pour être certain qu’il n’y ait rien.

Nouvelle piste de fouilles : une mare proche de la maison

« Au bout de quatre jours d’enquête, marqués par une cinquantaine d’auditions de témoins, la brigade de recherches d’Albi liste les trois raisons susceptibles d’expliquer la disparition de Delphine : un homicide volontaire ou involontaire par conjoint ; ou enfin, une mauvaise rencontre suivie d’un enlèvement et d’une séquestration » , écrit également le journaliste dans ce livre.

En cas de meurtre par conjoint ou bien en cas d’enlèvement, les enquêteurs vont quand même fouiller à nouveau les points d’eau aux alentours du domicile du couple. Parmi les lieux à explorer, une mare non loin de là. Cette mare est située à 50 m de la maison. Un lieu idéal. Pour rappel, cet endroit a déjà été l’objet de recherche, mais des tests ADN pourraient être effectués au niveau de l’eau de la mare.

>>> A lire aussi : Cédric Jubillar : ses chiens abandonnés dans le sous-sol de sa maison ? Les tristes révélations

0