Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un policier condamné pour avoir enfoncé ses doigts dans les yeux d’un migrant

Publié par FJ le 27 Jan 2024 à 17:11

C’est une vidéo très choquante et mise en lumière par nos confrères de StreetPress ce jeudi 25 janvier 2024. Un policier chargé de la surveillance du Centre de rétention administrative (CRA) de Toulouse-Cornebarrieu (Haute-Garonne) a été condamné en décembre 2023 pour avoir brutalisé un migrant en lui enfonçant ses pouces dans ses yeux.

policier condamne doigt migrant
©Streetpress

>>> À lire aussi : Manifestations : un enregistrement de violence policière de la BRAV-M dévoilé, l’IGPN saisie

Un homme agresse un migrant de 22 ans

Fin décembre 2023, un policier chargé de la surveillance du Centre de rétention administrative de Toulouse-Cornebarrieu (Haute-Garonne) a été reconnu coupable d’avoir brutalisé un jeune migrant en novembre 2022.

La condamnation, quatre mois de prison avec sursis, a été prononcée le 22 décembre 2023. Cette affaire a été révélée par le média StreetPress et confirmée par l’avocate de la victime, comme rapporté par nos confrères de Ouest-France.

Les faits se sont déroulés lors d’une altercation entre le policier et un jeune Libyen de 22 ans. Selon les informations recueillies, l’agent de police aurait enfoncé ses pouces dans les yeux du migrant. La scène a été capturée par les caméras de vidéosurveillance du centre.

>>> À lire aussi : Violences policières : Un homme se fait violemment frapper au sol (vidéo)

Une rare violence

Un rapport médical consulté par StreetPress indique que cette violence a causé « une poche hémorragique de 2 mm » à l’œil gauche du jeune homme. Lors de l’interrogatoire, le policier aurait prétendu que ses gestes étaient involontaires, expliquant que ses mains avaient glissé et que ses doigts s’étaient étalés sur le visage de la victime pour la faire taire.

Le jeune homme reste encore très marqué par cet épisode, durant lequel il a été pris, selon ses dires, pour « un sac de boxe ». Pour rappel, le Centre de rétention administrative de Toulouse-Cornebarrieu avait déjà fait l’objet d’attention en septembre 2018, suite au suicide d’un migrant par pendaison.

>>> À lire aussi : Violences policières : Un fêtard frappé et trainé au sol par un policier (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.