Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un objet d’une grande valeur retrouvé dans une poubelle à Paris

Publié par Lou Tabarin le 23 Avr 2022 à 19:30

Une passante a fait une découverte insolite dans une poubelle du 19ème arrondissement de Paris. Elle a retrouvé un violon intact qui avait été volé quelques mois plus tôt dans un train.

 

Une passante trouve un violon d’une valeur inestimable dans une poubelle

Jour de chance pour cette femme ! Le 10 mars dernier, une trouvaille peu commune a été faite au niveau de la Porte de Clignancourt. Dans une poubelle, un violon dans son étui a été vulgairement jeté par un individu inconnu. La passante le récupère et trouve également un passeport.

Elle est en possession d’un trésor à un prix exorbitant. L’instrument signé Giulio Degani est estimé à 100.000 euros. Mais elle est honnête et contacte le propriétaire du violon lorsqu’elle apprend sur Internet qu’il s’agit d’un professionnel de la musique. L’heureux élu s’appelle Enrico Tedde, et il est violoniste.

 

L’instrument de musique retrouvé quelques mois après avoir été dérobé

Le destin de ce violon est incroyable. En novembre 2021, les musiciens de l’Orchestre des Champs-Élysées rentrent en France après une tournée dans toute l’Europe. Dans le train, Enrico Tedde est victime d’un vol. « Je n’ai pas compris ce qui s’est passé. Je me suis levé et il n’était plus là » , explique-t-il au Parisien. La troupe lance une alerte sur les réseaux sociaux afin de retrouver le précieux instrument, en vain.

D’après l’administrateur général de l’orchestre Jean-Louis Gavatorta, « Enrico était totalement désespéré » . Il faut dire que ce violon à prix d’or a aussi une valeur sentimentale car il joue avec depuis quinze ans. Les musiciens associent souvent leur outil de travail au « prolongement du corps » .

Alerté de la bonne nouvelle par téléphone, il a immédiatement fait le voyage depuis l’Italie jusqu’à la capitale. Il indique qu’il s’agit d’une coïncidence inouïe puisqu’il devait être remboursé quelques jours plus tard. Le musicien constate avec joie que son instrument est presque intact : « c’était bien mon violon dans la boîte, un peu sale. Il était légèrement décollé, le chevalet un peu déplacé » .

Enrico Tedde a eu de la chance. Son violon est une pièce rare facilement identifiable sur les sites de revente. Malgré tout, les musiciens constatent une recrudescence des vols d’instruments. Pour se protéger, certains sont dotés de numéros de série tandis que d’autres sont répertoriés dans une base de données dédiée, appelée Anipo.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.