Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Food

Pénurie : cet article risque de disparaître des rayons très bientôt

Publié par Elodie GD le 03 Mai 2023 à 10:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Non seulement son prix va grimper, mais elle se fera de plus en plus rare en rayons. Cette année encore, les consommateurs verront l’huile d’olive se raréfier. Et ce, à cause des vagues de chaleurs qui ont frappé l’Espagne au cours des derniers mois.

Publicité

>> A lire aussi : Pénurie d’eau : l’ONU publie un rapport alarmant

Une pénurie d’huile d’olive à venir ?

La chaleur de ce début de printemps n’a pas que des avantages. En effet, elle a des conséquences non négligeables sur la production des oliveraies. La sécheresse dont il est question depuis plusieurs mois a fait chuter cette dernière.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Ainsi, comme le rapporte Le Figaro, la production d’olives est passée de 1,49 à 0,68 million de tonnes entre l’année 2022 et l’année 2023.

>> A lire aussi : Coca-Cola annonce une mauvaise nouvelle

Publicité

La Grèce à la rescousse ?

« En Andalousie et en Catalogne, les faibles pluies automnales n’ont pas suffi à remplir les nappes phréatiques. Depuis, il n’est presque rien tombé et les rivières sont à sec. La floraison ayant déjà commencé là-bas, et l’aridité extrême étant néfaste à la viabilité des pollens et donc à la fécondation, on ne peut être qu’inquiet quant à la prochaine récolte » , indique Hélène Lasserre, directrice du pôle conservation et recherche de France Olive, dans les colonnes du Figaro.

Cette sécheresse aura, sans conteste, des conséquences sur la France. En effet, l’Espagne assurant les deux tiers de production d’huile d’olive de l’Union européenne, les prix pourraient grimper d’ici à quelques semaines. Pire encore : elle pourrait bien petit à petit disparaître des rayons de supermarchés.

Publicité

Et si la production diminue, la demande ne baisse pas pour autant. Problème : les producteurs d’huile ne sont pas nombreux en Europe. L’autre gros producteur, l’Italie, rencontre les mêmes problèmes climatiques que l’Espagne. Et si la Grèce a vu sa production augmenter de 42%, elle ne pourra pas, à elle seule, « compenser les pertes subies » .

>> A lire aussi : Badoit : les bouteilles rouges et vertes, c’est fini !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN