Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

La crevette devenue un grand symbole au Brésil ! Découvrez la raison très surprenante

Publié par Sacha JOUANNE le 09 Jan 2022 à 8:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis de nombreux jours, la crevette est devenue le symbole du mouvement « anti-Bolsonaro » au Brésil sur les réseaux sociaux. Pour cause, la récente hospitalisation du président brésilien est due à ce crustacé. Sur Twitter, de nombreux détracteurs de l’homme politique se font un malin plaisir de poster des photos de crevettes afin de se moquer.

crevette-bolsonaro-bresil

>>> À lire aussi : Un étrange phénomène fait pleuvoir des poissons : les images sont impressionnantes (vidéo)

La crevette est devenue un véritable symbole « anti-Bolsonaro » au Brésil

La crevette a pris une place importante au sein du Brésil ces derniers temps. Pour cause, le président du pays, Jair Bolsonaro a récemment été hospitalisé concernant un problème avec ses intestins. Le 5 janvier dernier, le chirurgien de l’homme politique a dévoilé, dans un journal local, que ses complications intestinales sont venues d’une « crevette avalée sans être mâchée. »

Quelques heures après cette révélation, les détracteurs du président brésilien se sont fait un malin plaisir à détourner cette information en inondant les réseaux sociaux avec des photos du crustacé. « La crevette a été érigée en héros national et symbole de l’antifascisme, et fleurit un nombre infini de blagues, de logos et divers visuels détournés. » a écrit sur Twitter une maîtresse de conférence à l’Université Paris Saclay, prénommée Barbara Serrano.

Cette dernière a alors partagé de nombreux tweets sur son compte afin de faire comprendre à ses abonnés de l’ampleur de ce mouvement au Brésil.

Une côte au plus mal pour Bolsonaro

Il faut tout de même savoir que la popularité de Jair Bolsonaro au Brésil n’est pas du tout au beau fixe. Les citoyens du pays d’Amérique du sud reprochent notamment à l’homme politique sa gestion de la crise sanitaire mondiale liée à la Covid-19. Pour rappel, il avait notamment qualifié la pandémie de « gripette« . Le coronavirus aura malheureusement provoqué plus de 620 000 décès au Brésil.

Ce grand mouvement autour de la « crevette » vient au plus mal des moments pour le président brésilien. Pour cause, les citoyens devront élire en octobre prochain leur nouveau président. Pour le moment dans les sondages, Jair Bolsonaro n’est pas du tout bien placé car son adversaire principal, Lula, est largement en tête.

>>> À lire aussi : Une chanteuse se fait mordre au visage par un serpent lors du tournage d’un clip vidéo

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0