Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Bilal Hassani censuré par la RATP et la SNCF à cause de sa posture sur la Une de TÊTU !

Publié par Jessy le 03 Déc 2021 à 9:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cela fait déjà plusieurs jours que la nouvelle Une du magasine Têtu est relayée sur les réseaux sociaux. Dessus, on y voit Bilal Hassini qui adopte une posture presque divine. Mais pour la RATP et la SNCF, impossible de diffuser cette Une dans leurs transports !

Bilal Hassani répond aux attaques de Matthieu Delormeau

@iambilalhassani / Instagram

>>> À lire aussi : Nabilla en prison : les révélations inattendues

Bilal Hassani censuré par la RATP et la SNCF

Bilal Hassani peut être fier de son parcours ! Alors que les réseaux sociaux regorgent encore de haters qui l’insultent et le dénigre, le jeune homme arrive à se forger une carapace, et à continuer sa passion. Ce qui lui a valu d’être nommé personnalité de l’année 2021 par le magasin Têtu. Une consécration pour le jeune artiste, qui a d’ailleurs brillé par ses performances dans Danse avec les stars. Malgré ses compétences artistiques et techniques, Bilal Hassani a dû s’incliner devant Tayc. Pour autant, le chanteur est fier de son parcours, et le revendique. Depuis plusieurs jours, la nouvelle Une de Têtu est relayée sur les réseaux sociaux. La RATP et la SNCF ont cependant pris la décision de ne pas afficher la Une dans les stations et les transports.

>>> À lire aussi : « J’ai euthanasié mon père ! » : Françoise Fabian dévoile l’origine de sa mèche blanche (Vidéo)

Une posture divine qui indigne ?

Pourquoi la RATP et la SNCF refusent d’afficher cette Une ? Thomas Vampouille, le rédacteur en chef de Têtu, a indiqué que la photo de Bilal Hassani a été réalisée « de façon très respectueuse et artistique » au média Arrêt sur Images. Et ce n’est pas la première fois qu’une célébrité détourne un symbole religieux. On pense notamment à Madonna et sa reprise de la madone. « Dans nos contrats avec les opérateurs de transports et en l’espèce la SNCF et la RATP, il nous est impossible d’afficher des visuels où sont présentes des références religieuses » a indiqué la direction de Mediatransports. Le message positif qu’a voulu transmettre Têtu n’est donc pas bien compris.

>>> À lire aussi : « On ne déconne pas » : Michel Sardou furax contre Eric Zemmour

Source : BFMTV
0