Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Booba : son tweet jugé transphobe qui ne passe pas du tout

Publié par FJ le 30 Sep 2022 à 16:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Booba a posté un nouveau message sur son compte Twitter ce jeudi 29 septembre 2022. Le rappeur a dénoncé le fait que le conseil d’État autorise les enfants transgenres à choisir le prénom de leur choix à l’école. Un tweet jugé transphobe qui n’est pas passé auprès des internautes.

booba tweet transophobe

© Capture d’écran Instagram

A lire aussi : « On s’en bat les couilles » : Booba agacé par le comportement de Nabilla, il la tâcle sévèrement

La suite après cette publicité

Booba, un rappeur qui n’a pas sa langue dans sa poche

Depuis quelques mois maintenant, Booba ne cesse de faire parler de lui. Mais pas toujours pour les bonnes raisons. En effet, ce n’est pas grâce à sa musique qu’il fait parler de lui, mais pour dénoncer les placements de produit que font les agences d’influenceurs, notamment Magali Berdah et Shauna Events.

Il n’hésite pas à monter au créneau et à s’en prendre vivement à l’agente de candidats de télé-réalité. Preuve de la véracité de son combat, le parquet de Paris a récemment ouvert une enquête pour pratiques commerciales trompeuses. Un combat juste que les internautes saluent chaque jour, notamment sur Twitter, Booba peut compter sur une horde de soutien.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Magali Berdah « très connue des services de police » selon Booba, il dévoile une preuve accablante

Un tweet qui ne passe pas

Même si Booba a énormément de gens derrière lui, il lui arrive parfois de provoquer la colère de certains internautes. Et c’est ce qui est arrivé ce jeudi 29 septembre 2022.

La suite après cette publicité

Sur son compte Twitter, il a reposté un article de BFM TV qui écrit : « Le Conseil d’État valide l’utilisation pour les enfants transgenres du prénom de leur choix à l’école. Le Conseil d’État a estimé qu’en réservant l’usage des prénoms choisis par les élèves transgenres à la vie interne des établissements scolaires, l’Education nationale n’enfreignait pas la loi ». Une décision qui n’a visiblement pas plu à Booba qui a reposté le message accompagné de la légende : « Si mon fils rentre de l’école un jour et me dit qu’il s’appel « Mireille » on va avoir un sérieux problème ».

Un tweet qui n’a pas fait l’unanimité auprès des internautes : « La transphobie est condamnée par la loi », « Mais sans même utiliser le mot transgenre, c’est un prénom, juste un prénom. En quoi changer de prénom à l’école, ça pose un problème ? Vous êtes vraiment bizarre », « Coucou, ça pue la transphobie ici », peut-on notamment lire en commentaire.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Un enseignant transgenre avec une poitrine proéminente crée la polémique

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo