Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Garde à vue et rappel à l’ordre : quand le tournage du nouveau clip de Jul vire à la catastrophe…

Publié par La rédaction le 20 Fév 2023 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cela devait être un moment agréable. C’est finalement devenu un mauvais souvenir… Ces derniers jours, le célèbre rappeur français de Marseille, Jul, tournait le clip de sa nouvelle chanson : C’est pas la mairie. Problème : avant de lancer les hostilités, comprenant des rodéos urbains et autres acrobaties sur des grosses motos, l’artiste et sa production ont oublié de demander une autorisation… de la mairie. Et là, c’est le drame !

>>> À lire aussi : Ce maire a une drôle d’idée pour lutter contre le rodéo urbain

Jul envoie quatre des siens en garde à vue

Tout partait d’une bonne intention. Sauf que, parfois, les planètes ne s’alignent pas comme on le souhaiterait… Et ça, Jul en a fait la parfaite expérience, ces derniers jours… Alors qu’il s’est rendu dans une ville de Meurthe-et-Moselle pour tourner le clip de sa nouvelle chanson, intitulée C’est pas la mairie, le rappeur a emmené avec lui plusieurs de ses amis, ses équipes de production ainsi que des figurants.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Comme il en est coutume dans les chansons de Jul, le clip met alors en scène des rodéos et roues arrière sur des motos de grosses cylindrées. De quoi, très vite, provoquer la colère des habitants et de la mairie de la ville concernée. D’autant plus qu’un détail très important est venu mettre son énorme grain de sable dans l’affaire…

>>> À lire aussi : Rodéo urbain : une fillette de trois ans gravement blessée après avoir été percutée

jul clip nouvelle chanson

Une autorisation manquante qui fait débat

Interrogé par les médias après l’affaire du clip tourné par Jul, le maire de la ville de Toul, en Meurthe-et-Moselle, a confié que le rappeur n’avait bénéficié d’aucune autorisation pour réaliser son travail. « Ce genre de regroupement sans autorisation est totalement interdit, plus particulièrement avec des voitures situées en plein milieu de la foule et faisant un rodéo… », s’est ainsi exclamé l’élu sur l’antenne, notamment, de RMC.

Suite aux faits constatés par les forces de l’ordre, quatre figurants ayant tourné dans le clip de Jul ont finalement été placés… en garde à vue. Ils ont, pour l’heure, été relâchés, mais devront répondre de leurs actes dans un futur proche.

>>> À lire aussi : Ce célèbre rappeur est porté disparu depuis des mois