Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Marie-Sophie Lacarrau mal en point : ces soucis qu’elle rencontre pendant la présentation du JT

Publié par Elodie GD le 20 Juin 2023 à 9:26

Il y a environ un an, Marie-Sophie Lacarrau a dû dire au revoir aux plateaux de télévision pour un temps. Pour cause, la journaliste avait contracté une infection oculaire très rare. Sur les ondes de RTL, elle s’est laissé aller à quelques confidences sur les séquelles qu’elle conserve de cette période.

>> A lire aussi : Marie-Sophie Lacarrau remplacée ? Ce journaliste convoite son poste

Marie-Sophie Lacarrau dans l’impossibilité de présenter le JT

Cette infection lui a laissé des séquelles à vie. En 2022, Marie-Sophie Lacarrau quittait le JT de 13 heures pour s’occuper de sa santé. En effet, celle qui a succédé à Jean-Pierre Pernaut contracte, à l’époque, une infection oculaire rare.

Une infection qui l’empêche de supporter les lumières du plateau. Ce 17 juin, elle raconte : « Quand j’ai commencé à revenir en plateau pour faire des essais et tester mon œil, je ne supportais que 30% des lumières en plateau » . Une situation qui l’a quelque peu inquiétée.

« Là, j’ai pris un petit coup sur la tête en me disant : ‘Est-ce que je vais y arriver ? Est-ce que ça va revenir ? Est-ce que je vais à nouveau supporter ? » , se demandait alors la jolie présentatrice.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

>> A lire aussi : Affaire Denis Brogniart : Marie-Sophie Lacarrau prend partie

« La cornée a été attaquée »

Dans les semaines qui suivent, Marie-Sophie Laccarrau se voit obligée de s’enfermer dans le noir. La douleur l’empêche de supporter la lumière.

Heureusement, son état de santé s’améliore. Et, le 16 mai 2022, elle fait son retour en plateau.

Mais ce retour ne se fait pas sans encombres. En effet, si elle se sent mieux, elle n’est toujours pas à même de lire le prompteur s’il est trop éloigné. Alors, il a fallu qu’elle se débrouille autrement. « J’ai deux axes de caméras. Un axe dans lequel le prompteur est assez proche, et donc là, j’arrive à lire. Mais quand il est trop loin sur mon axe de caméra, là, c’est impossible et je fais sans » , a-t-elle poursuivi.

Aujourd’hui, elle estime supporter les lumières à « 80% » . « La cornée a été très attaquée donc on fait vraiment très attention. […] Je ne porte plus de lentilles aujourd’hui. Je pourrai, mais je ne préfère plus car j’ai trop souffert » , a conclu la journaliste.

>> A lire aussi : Nathalie Marquay tacle Marie-Sophie Lacarrau, remplaçante de Jean-Pierre Pernaut

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.