Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Amélie Oudéa-Castéra très riche ? Ce salaire qui fait scandale

Publié par Mia le 23 Jan 2024 à 22:26

Après la démission d’Elisabeth Borne, le nouveau Premier ministre Gabriel Attal a nommé les membres de son gouvernement. Parmi eux, la nouvelle ministre de l’Éducation nationale : Amélie Oudéa-Castéra. Sauf qu’elle croule déjà sous les scandales. Et ce dernier concernant un salaire juteux ne va pas aider à la faire revenir dans les estimes.

A lire aussi : Jordan Bardella soupçonné de détenir un compte Twitter anonyme raciste

Amélie Oudéa-Castéra : la nouvelle ministre face aux scandales

Pour remplacer Gabriel Attal, devenu Premier ministre, c’est Amélie Oudéa-Castéra qui a été choisie comme ministre de l’Éducation nationale. Sauf que ça ne fait même pas un mois qu’elle est à Matignon que son nom est sur toutes les lèvres.

Pour cause, celle qui toucherait maintenant 10 647 euros bruts par mois au ministère, comme tous les ministres, est la cible de nombreuses polémiques.

La plus juteuse ? Le scandale au sujet de la scolarisation de ses enfants. Pour rappel, la ministre qui s’occupe de l’Éducation et notamment des écoles publiques, a scolarisé ses enfants dans des écoles privées depuis leur plus jeune âge.

Ils sont restés très peu de temps dans le public. Forcément, une telle information pose question quant à sa légitimité à s’occuper des affaires de l’Éducation nationale, donc des écoles publiques.

Et ce n’est pas tout. L’école où sont scolarisés les enfants de la ministre de l’Éducation est aussi accusée de racisme et de sexisme. L’école Stanislas aurait notamment un règlement très strict. Par exemple, un garçon ne pourrait pas avoir les cheveux longs dans cette école, selon les rumeurs.

Et un nouveau scandale vient d’éclater, enfonçant encore le clou. Gabriel Attal, actuellement accusé d’une obtention de diplôme illégale, a décidé de fusionner plusieurs ministères.

Dans ce cadre, Amélie Oudéa-Castéra est la ministre de l’Éducation nationale, mais aussi des Sports et des Jeux olympiques. Elle s’occupe donc forcément des JO 2024 de Paris.

amelie oudea-castera (3)

A lire aussi : « Il se moquait d’elle » : Emmanuel Macron ne pouvait plus supporter Elisabeth Borne

Un salaire de 500 000 euros à la Fédération française de tennis ?

Dans ce contexte, son passé sportif intéresse les médias et le public. Et justement, Le Monde a fait des révélations croustillantes.

D’après le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les défaillances des fédérations sportives, il semblerait que la ministre ait gagné le gros lot dans son ancienne fonction.

Ex-directrice de la Fédération française de tennis (FFT), cette dernière aurait eu droit à un énorme salaire à ce poste. Le Monde a évoqué un salaire annuel brut de 500 000 euros.

Ce chiffre inclurait une prime de 100 000 euros par an. Prime qu’elle aurait reçu lors de son mandat, entre mars 2021 et mai 2022.

Âgée de 45 ans, la ministre s’est défendu auprès de l’Inspection générale. Cette dernière s’inquiétait quant à cette rémunération, jugée comme anormale.

Mais, d’après Amélie Oudéa-Castéra, son salaire n’avait rien d’étrange. Son prédécesseur, Jean-François Vilotte, aurait reçu un salaire similaire.

Cependant, il semblerait qu’il y ait quand même une différence entre leurs deux rémunérations, une différence de 86 000 euros, lit-on dans Le Monde.

Un nouveau scandale qui risque encore de ternir son image. Mauvaise nouvelle quand on sait qu’Emmanuel Macron est aussi face aux scandales.

A lire aussi : Des députés LFI auraient menti après avoir affirmé qu’ils avaient dormi sous des tentes dans le froid pour dénoncer le mal-logement

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.