Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Une belle connerie » : Elisabeth Borne agacée par la présence d’une nouvelle ministre

Publié par FJ le 09 Août 2023 à 11:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il y a quelques semaines, un remaniement a eu lieu au sein du gouvernement. Elisabeth Borne a été renommée une nouvelle fois en tant que Première ministre par Emmanuel Macron.

Publicité

Elle a donc choisi son gouvernement et certains font déjà du bruit. Dimanche 6 août 2023, Le journal du dimanche a publié son premier numéro après plus de 40 jours de grève et dans ce dernier, la prise de parole d’une nouvelle ministre n’est pas passée.

elisabeth borne nouvelle ministre remaniement

>>> À lire aussi : Elisabeth Borne en danger ? Elle a été menacée de mort

Publicité

Un nouveau gouvernement pour Elisabeth Borne

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Emmanuel Macron a comme chaque début d’été lancé un remaniement. Plusieurs ministres ont donc claqué la porte du gouvernement à l’instar de Marlène Schiappa, mise dehors après ses nombreuses polémiques, ou encore du ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye.

Ce dernier a été remplacé par Gabriel Attal, ce qui a fait grand bruit puisqu’il n’a jamais mis les pieds dans une école publique.

Publicité

Certains Français ne comprennent donc pas comment il peut diriger un tel sujet.

>>> À lire aussi : Elisabeth Borne en froid avec Gérald Darmanin ? Elle répond cash

Une nouvelle ministre qui fait parler

Publicité

Elisabeth Borne a également nommé une nouvelle secrétaire d’État chargée de la Ville, Sabrina Agresti-Roubache. Malheureusement pour elle, seulement trois semaines après sa nomination, elle fait parler d’elle.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Et pour cause, elle a accordé un entretien au premier numéro du Journal du dimanche paru dimanche 6 août 2023, après 40 jours de grève. Une grève qui fait suite à la nomination de Geoffroy Lejeune, journaliste d’extrême-droite, à la direction.

Une première interview qui n’est pas passée. D’autant plus que, selon la procédure, Matignon doit être mis au courant et les papiers doivent être relus par Elisabeth Borne, elle-même avant parution. Ce qui n’a pas été le cas. Une interview que la Première ministre aurait qualifiée de « belle connerie » .

Publicité

>>> À lire aussi : Bruno Le Maire, Elisabeth Borne… : Où les ministres partent-ils en vacances ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.