Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Elisabeth Borne en danger ? Elle a été menacée de mort

Publié par Fanny Jacob le 28 Juil 2023 à 9:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après un attentat prévu à l’Élysée et déjoué par les forces de l’ordre, la Première ministre Elisabeth Borne a été la cible de menaces de mort. Un homme a été interpellé.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Emmanuel Macron : ses déclarations sur les familles monoparentales ne passent pas du tout

Un homme interpellé après avoir menacé Elisabeth Borne

Emmanuel Macron a réitéré sa toute confiance en sa Première ministre, Elisabeth Borne, en la gardant auprès de lui après remaniement du gouvernement.

La suite après cette publicité

Toutefois, elle est loin de faire l’unanimité, surtout auprès du peuple. Très basse en termes de popularité, cette dernière souffre encore de ses décisions des derniers mois.

La suite après cette vidéo

Le passage en force de la réforme des retraites, par exemple, fait partie des choses que lui reprochent les citoyens français. Ne pas l’aimer, c’est une chose. Sauf qu’Elisabeth Borne a été la cible de menaces de mort dernièrement.

Un homme a été interpellé ce mardi 25 juillet 2023 à Carrières-sous-Poissy dans les Yvelines. Cet homme d’une trentaine d’années aurait proféré des menaces de mort envers la ministre.

La suite après cette publicité

Il est suspecté d’avoir menacé d’égorger Elisabeth Borne. Le bras droit aurait reçu la menace via le formulaire de contact du site internet de Matignon.

elisabeth borne (2)

A lire aussi : Elisabeth Borne fait une rare apparition en public avec son compagnon

La suite après cette publicité

L’individu explique ses propos par l’alcoolisme et la précarité

Selon la police, l’individu aurait reconnu les faits. Il a donc été placé en garde à vue en attendant sa comparution immédiate fixée à ce 27 juillet 2023.

L’homme aurait tenté de justifier ses propos par ses problèmes d’alcoolisme et de précarité. Notez qu’aucune arme n’a été retrouvée chez lui lors de la perquisition de la police.

La suite après cette publicité

Par contre, cet habitant de Conflans-Sainte-Honorine avait déjà fait l’objet d’une perquisition similaire en décembre dernier.

Il avait menacé de mort les employés d’une entreprise. Sauf que la police avait retrouvé une machette dans son logement.

Pour rappel, Emmanuel Macron a récemment reçu un colis contenant un bout de corps humain. Les forces de l’ordre sont donc sur le qui-vive pour ce qui est de la sécurité des membres du gouvernement.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Elisabeth Borne en froid avec Gérald Darmanin ? Elle répond cash

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.