Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron à Brégançon : que prépare-t-il ?

Publié par Alicia Trotin le 30 Déc 2022 à 12:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À quelques jours des vœux présidentiels, Emmanuel Macron s’est isolé à Brégançon, sur la Côte d’Azur. Durant la semaine qui sépare les fêtes de Noël de celles du Nouvel An, le chef de l’État s’est retiré dans la résidence présidentielle, mais dans quel but ? Courtes vacances ou télétravail, c’est ce que nous allons vous expliquer.

À lire aussi : Emmanuel et Brigitte Macron : le couple présidentiel s’est fait remarquer en vacances !

Emmanuel Macron

« Il suit les dossiers »

D’après une source proche du président, son escapade au fort de Brégançon n’a pas été prévue pour se prélasser dans le sud de la France. Déjà cet été, le président avait choisi ce lieu pour souffler loin de Paris tout en préparant le mois de septembre. Il semblerait que cela soit la même chose pour cette fin décembre. En effet, la fin d’année a été riche en évènements et il semblerait que les prochaines semaines ne soient pas moins intenses.

« Il suit les dossiers et prépare la rentrée, se contente de répondre un proche. Brégançon, tout comme l’Élysée, est un lieu de travail et de gestion des crises. »

Pour Emmanuel Macron, la fin d’année approche et l’heure des vœux également. Une tâche difficile, même pour la sixième fois. Avec un nouveau mandat, qu’il a souhaité démarrer dans la sobriété, le président est attendu au tournant pour 2023. De nombreux mouvements sociaux se sont enchainés et il semblerait que les grèves restent au programme de l’an prochain.

À lire aussi : Emmanuel Macron : son tendre message pour Élisabeth Borne

Le retour des gilets jaunes

C’est la petite angoisse des politiques pour janvier 2023 ; avec l’inflation, l’énergie et les grèves de la SNCF, les gilets jaunes pourraient faire leur grand retour. Pour son second quinquennat, le chef d’État a mis la priorité sur les secteurs de la santé et de l’éducation. Cependant, ses résolutions n’ont pas empêché certains révolutionnaires de prévoir une sortie nationale le 7 janvier, dans tout l’hexagone.

Avec les utilisations incessantes du 49.3 par le gouvernement, sans oublier la présentation de la réforme des retraites le 10 janvier prochain, les politiques redoutent un soulèvement populaire. À noter également que le contexte international n’arrange rien. Entre la guerre en Ukraine et la Chine qui menace d’envahir Taïwan, le temps est au conflit. Alors, avec un peu de recul, nous espérons que le président prépare bien sa rentrée.

À lire aussi : Covid-19 : Emmanuel Macron fait une grande annonce

0