Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Marine Le Pen : Elle souhaite prioriser les français pour les logements HLM

Publié par Céline le 27 Sep 2021 à 9:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Marine Le Pen estime qu’il devient très important que la priorité pour  les logements HLM revienne aux Français.

marine le pen

>>> À lire aussi : Marine Le Pen : Son avis tranché sur la candidature d’Eric Zemmour à la présidentielle 

Marine Le Pen souhaite prioriser les Français pour les logements HLM

Marine Le Pen a dernièrement dévoilé que pour elle, se sont en priorité, les Français et notamment les Français modestes qu’il est nécessaire de loger. Elle martèle également que pour elle, la seule condition pour bénéficier de la priorité nationale, c’est bel et bien avoir la nationalité française et qu’il est donc faux d’essayer d’affirmer que celle-ci aurait uniquement pour vocation de s’appliquer en fonction des origines.

Pour la candidate à la présidentielle, tous les Français, qu’ils soient d’origine française ou bien encore qu’ils aient obtenu la nationalité française, doivent absolument être prioritaires lors de l’attribution d’un logement social.

Présente à la conférence de presse à Metz, elle confirme que dans la logique, la priorité nationale, c’est à situation égale, de pouvoir rendre les Français prioritaires chez eux afin d’accéder aux HLM. Mais à cette heure, cela n’est absolument pas le cas, c’est même la logique inverse qui s’applique.

>>> À lire aussi : Présidentielle 2022 : Marine Le Pen pourrait gagner selon 48 % des Français ! 

Deux fois plus d’étrangers acceptés pour les logements HLM

Marine affirme donc que pour l’heure, il y a deux fois plus de ménages immigrés locataires d’HLM que les autres. Elle y voit ainsi une non-application de la mission initiale du logement social. Et même une forme de priorité étrangère.

Marine Le Pen avait également indiqué le 14 septembre que si elle était élue en 2022, elle organiserait rapidement un référendum. Dans le but d’inscrire dans la Constitution la préférence nationale. Lors de sa candidature en 2017, il est force de constater que celle-ci plaidait déjà pour inscrire dans la Constitution la « priorité nationale ». Surtout en ce qui concerne l’emploi.

>>> À lire aussi : Enrico Macias annonce qu’il quittera la France en cas de victoire de Marine Le Pen : elle lui répond ! 

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0