Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Tensions à l’Elysée entre deux ministres : Emmanuel Macron « estomaqué »

Publié par Alicia Trotin le 13 Mar 2023 à 13:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La semaine dernière, Éric Dupond-Moretti a su faire parler de lui à cause de son comportement scandaleux à l’Assemblée Nationale. Depuis, il semblerait que la tension ne soit pas redescendue. En effet, lors du récent conseil des ministres, deux membres du gouvernement se sont affrontés verbalement. Un conflit qui aurait bouleversé le président de la république.

À lire aussi : La vidéo du bras d’honneur de d’Eric Dupond-Moretti dévoilée

La suite après cette publicité

Un échange très tendu

Le 8 mars dernier, la journée des droits des femmes était à l’honneur pour le conseil des ministres Une occasion idéale pour voter les mesures du Plan égalité 2027 entre les hommes et les femmes.

La suite après cette publicité

Alors qu’Élisabeth Borne menait cette réunion, Éric Dupond-Moretti n’a pu s’empêcher de faire remarque qu’il n’avait pas été prévenu de certaines de ces dispositions. Il n’en fallait pas plus pour créer une véritable scène de zizanie entre les deux ministres. La première ministre a évidemment répondu au Garde des Sceaux.

« (…) l’ensemble des dispositions ont été évoqués en réunion interministérielle »

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

L’échange aurait été particulièrement tendu. Un des ministres présents aurait confié à la presse qu’aucun des deux protagonistes n’a ménagé l’autre.

« Eric Dupond-Moretti a été rude comme il sait l’être et Elisabeth Borne a été raide comme elle sait l’être. »

La suite après cette publicité

À lire aussi : Emmanuel Macron : ce ministre qui commence à l’agacer…

Une scène « habituelle »

Une scène violente qui serait pourtant assez habituelle. Une personne ayant assisté à la réunion aurait déclaré que c’est un échange tout à fait normal.

La suite après cette publicité

 « Il s’agit d’un échange comme il est légitime d’en avoir dans le huis clos du Conseil des ministres »

Le ministre de la Justice n’en est pas à son premier accrochage entre collègues. En juin, il avait déjà affronté Gérald Darmanin. Alors que ce dernier souhaitait appeler à voter pour Xavier Bertrand à l’occasion des régionales, Eric Dupond-Moretti ne se serait pas privé pour lui exprimer son désaccord.

La suite après cette publicité

Si la scène de ce 8 mars 2023 a été tout aussi violente qu’en juin dernier, le président Emmanuel Macron n’aurait toutefois fait aucune remarque. Visiblement choqué, mais distant, il a laissé ses ministres régler cet incident entre eux.

« Il avait le regard estomaqué, mais il est resté silencieux »

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Très malheureux dans son job » : un ministre déjà sur le départ ?